Retour

Financement des partis politiques : Kathleen Wynne rencontre l'opposition

La première ministre de l'Ontario veut interdire les dons des entreprises et des syndicats aux partis politiques dès janvier 2017. Voilà l'une des mesures dévoilées lundi à Queen's Park qu'elle compte instaurer avant les élections de juin 2018.

Un texte de Gabrielle Sabourin

La première ministre s'est dite engagée à modifier la loi sur le financement des partis politiques, après avoir rencontré les principaux chefs des partis de l'opposition.

La province a l'intention de présenter un projet de loi à cet effet en mai, avant la fin de la session parlementaire le 9 juin.

Elle souhaite lancer deux consultations publiques, une au printemps et une cet été. Kathleen Wynne dit que le directeur général des élections serait consulté dès le début du processus.

Le projet de loi inclurait aussi notamment : 

  • une réforme des règles entourant la publicité faite par des tiers
  • la réduction des contributions personnelles 
  • une réforme des règles lors d'élections partielles 

Pas de comité parlementaire ni de commission d'enquête

Cependant, Kathleen Wynne n'entend pas créer de comité parlementaire sur le financement des partis politiques ni de commission d'enquête tels que le demandait l'opposition.

Le chef du parti progressiste-conservateur Patrick Brown a qualifié cette rencontre avec la première ministre de « farce ». Il continue d'exiger une commission d'enquête. 

Selon lui, la conclusion à tirer est que:  « la première ministre a peur d'un processus ouvert pour formuler les règles. » « Elle a surtout peur d'une enquête publique. », poursuit-il. 

La chef NPD Andrea Horwath s'est dite elle aussi très déçue. Elle aurait aimé que le directeur général des élections ait un rôle plus important dans la réforme.

Nombreuses critiques

Les libéraux de Kathleen Wynne font l'objet, depuis les dernières semaines, de nombreuses critiques concernant leurs méthodes de financement, dont les soupers-bénéfice. L'opposition les accuse de se placer en situation de conflit d'intérêts en sollicitant les dons des gens d'affaires.

Élections partielles

Vendredi, une enquête de CBC révélait que le parti libéral avait ramassé 1,6 million de dollars lors de l'élection partielle de Whitby-Oshawa en février dernier. La somme restante dans les coffres du parti, soit 1,5 million de dollars, pourrait être utilisée lors de la prochaine campagne en 2018.

Le tout n'a rien d'illégal mais illustre, selon l'opposition, la nécessité de réformer la loi.

Avec l'aide d'Alex Boissoneault

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine