Retour

Fini les climatiseurs dans certaines fenêtres à Ottawa

La Société de logements communautaires d'Ottawa force ses locataires à se départir des climatiseurs installés sur les fenêtres pour des raisons de sécurité. Cette mesure touchera l'ensemble des 32 000 locataires de logements sociaux, mais elle est loin de faire l'unanimité.

La Société de logements communautaires a pris cette décision en raison d'incidents où des climatiseurs sont tombés de plusieurs étages sur des terrasses ou des arrêts d'autobus, par exemple. La mesure entrera en vigueur en mai 2018.

L'organisme acceptera toutefois la présence des climatiseurs de fenêtre sous certaines conditions.

« Il doit y avoir quelque chose de physique, par exemple un balcon. Si jamais l'air conditionné tombe sur le balcon et n'a pas de risque de tomber aux étages inférieurs », explique le président de la Société de logements communautaires d'Ottawa, Mathieu Fleury.

Les autres locataires devront se rabattre sur les climatiseurs sur pied. Le résident François Miron craint déjà pour sa santé, lui qui a subi un arrêt cardio-vasculaire et dont le médecin lui recommande d'éviter les grandes chaleurs.

« Moi, j'ai une pension de ''disability'', j'ai une pension de 800 $ par mois, je ne peux pas acheter une unie comme ça pour 700 ou 800 $ », dit-il.

Les responsables des logements sociaux reconnaissent que la facture risque d'être salée pour certains. Ils étudient d'ailleurs la possibilité de trouver un fournisseur qui offrirait des rabais.

D'après le reportage d'Estelle Côté-Sroka

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine