Retour

Finis les débranchements en hiver en Ontario

Les députés ontariens ont approuvé à l'unanimité, mercredi, un projet de loi interdisant les débranchements (en électricité et en gaz naturel) d'abonnés durant les mois d'hiver.

Le ministre de l’Énergie, Glenn Thibeault, avait souligné la semaine dernière que « nombre » de distributeurs avaient déjà pour politique de ne pas priver leurs clients de courant en hiver, même si leur compte était en souffrance. Hydro One avait ainsi rebranché quelques centaines de clients.

M. Thibeault avait donné jusqu’à minuit, mercredi, aux autres distributeurs pour bannir eux-mêmes les débranchements, à défaut de quoi il légiférerait.

Un porte-parole du ministère de l'Énergie a indiqué au sujet des retardataires qu'il ne s'agissait pas d'un manque de bonne volonté, mais simplement qu'ils ne « pouvaient pas se conformer rapidement » à la nouvelle politique, sans donner de détails.

Hydro-Québec, par exemple, ne débranche pas d’abonnés en hiver.

Mardi, les partis d’opposition ontariens avaient pressé les libéraux de légiférer immédiatement à ce sujet, mais le gouvernement avait refusé de devancer son échéancier. « On le demande [aux distributeurs] depuis juin, alors nous reconnaissons que c’est un enjeu », avait répondu le ministre Thibeault.

« On ne devrait pas dépendre de la bonne volonté des distributeurs. La loi en Ontario devrait interdire les débranchements », avait lancé la chef du NPD Andrea Horwath.

Environ 60 000 abonnés sont débranchés chaque année en Ontario, mais la Commission de l’énergie ne sait pas combien le sont en hiver.

De son côté, le député conservateur Todd Smith dit que les abonnés n'arrivent plus à payer leur facture à cause de la flambée des tarifs d'électricité.

Plus d'articles

Vidéo du jour


9 choses à savoir sur Meghan Markle