Retour

Forte proportion de policiers sur la « Sunshine list » à Ottawa

Le répertoire annuel des fonctionnaires en Ontario qui gagnent plus de 100 000 $ par année vient d'être publié pour l'année 2016. Sur les 2884 employés de la Ville d'Ottawa faisant partie de cette liste, 1203 travaillent au Service de police d'Ottawa (SPO).

Il s'agit d'une augmentation d'environ 190 personnes par rapport à 2015.

Il y a 800 agents de police qui figurent dans ce club, un nombre qui pourrait s'expliquer avec les nombreuses heures supplémentaires effectuées par les policiers l'an dernier en raison des nombreuses fusillades et d'un manque de ressources.

Par ailleurs, le chef du SPO, Charles Bordeleau, arrive au deuxième rang des employés municipaux les mieux payés, avec un salaire annuel de 281 511,93 $.

Légère diminution à Ottawa

Le nombre d'employés municipaux d'Ottawa qui sont inscrits sur cette liste a légèrement diminué par rapport à 2015. On en compte plus exactement 28 de moins.

Parmi eux, 1666 [environ 10% des effectifs totaux à la Ville] sont considérés comme des fonctionnaires municipaux. Il s'agit, entre autres, des employés administratifs, des superviseurs, des employés d'OC Transpo et des premiers répondants (ambulanciers paramédicaux et pompiers). Les employés des services de bibliothèques et du Service de police sont dans une catégorie à part.

C'est le médecin hygiéniste en chef de Santé publique Ottawa qui arrive au premier rang de la liste de la Ville d'Ottawa, avec un salaire annuel de 302 412,41 $.

Curieusement, le directeur général de la Ville, Steve Kannelakos, arrive au 15e rang, mais c'est parce qu'il a été embauché au début de l'année 2016 et est entré en fonction au mois de mai.

La liste montre également que 57 chauffeurs d'autobus d'OC Transpo font partie de ce club sélect. Reste que la grande majorité des membres de ce club à la Ville d'Ottawa, soit 64%, sont des premiers répondants et des policiers.

Ailleurs dans le service public

À l'Université d'Ottawa, plus de 1400 employés ont un salaire de six chiffres.

Le recteur, Alan Rock, arrive deuxième avec une rémunération de 394 999,92 $. Il suit le doyen de la Faculté de Médecine, Jacques Bradwejn, qui a empoché un salaire de 430 113,12 $.

L'Hôpital d'Ottawa compte 540 personnes dans ce répertoire, dont une centaine d'infirmières.

L'Hôpital Montfort a une liste de 93 noms. En tête se trouve la vice-présidente aux ressources, Caroline Roy-Egner, qui a gagné  421 591,99 $. Le président-directeur général de l'établissement est en 11e position avec un salaire de 135 846,45 $.

La plupart des médecins et des spécialistes ne figurent pas dans ce club, étant considérés comme des travailleurs autonomes.

Dans le secteur parapublic

Les conseils scolaires francophones des secteurs catholique et public de la région comptent près de 200 employés chacun dans ce répertoire des 100 000 $ et plus.

Sans grande surprise, ce sont les directeurs de l'éducation, Réjean Sirois au Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) et Édith Dumont au Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO), qui se situent au premier rang, ayant gagné respectivement 218 373,00 $ et 187 126,09 $.

Ils comptent aussi, chacun, plus d'une soixantaine d'enseignants dans ce groupe, dont quelques-uns qui gagnent près de 130 000 $.

La présidente de la Cité d'Ottawa, Lise Bourgeois, est à la tête d'une liste de 135 personnes dans son établissement qui gagnent 100 000 $ et plus. Elle a empoché 277 686,94 $ en 2016.

Le gouvernement de l'Ontario et la Ville d'Ottawa soulignent tous deux que ce seuil arbitraire de 100 000 $ a été fixé en 1996.

Aujourd'hui, avec l'inflation sur 20 ans, cette rémunération vaut 149 000 $, selon Queen's Park.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine