Retour

Françoise Abanda rencontre des élèves à Ottawa

La joueuse de tennis Françoise Abanda a fait des heureux dans une école élémentaire d'Ottawa, mercredi matin.

Un texte de Jonathan Jobin

La jeune femme de 20 ans a rencontré les jeunes de l'école publique anglophone Mutchmor, dans le secteur du Glebe, pour parler du Défi sans bruit, dont elle est une des porte-parole, avec Denis Shapovalov notamment.

Le programme a permis de réduire le bruit dans les salles de classe du pays en récoltant plus de 1,5 million de balles de tennis, qui sont installées sous les tables et les chaises.

La joueuse, qui est maintenant 114e au classement de la Women's Tennis Association (WTA) en a profité pour parler de son parcours dans le but d'inspirer les jeunes.

« J'ai été junior aussi, alors ça me fait plaisir de rencontrer des jeunes qui pourraient vouloir se lancer dans le sport ou le tennis », a mentionné la Montréalaise.

Abanda a parlé de son parcours dans la WTA, elle qui a commencé sa carrière professionnelle à l'âge de 17 ans.

« Au tennis, il faut aller chez les professionnels ou aller à l'université américaine. Je leur fais découvrir le tennis et les possibilités qui s'offrent à eux », a ajouté la joueuse, tout en soulignant que les enfants sont très curieux d'en savoir plus sur le tennis professionnel.

Une belle progression en 2017

Abanda a connu une année satisfaisante sur le circuit de la WTA, en 2017. Elle a notamment participé à tous les tournois du grand chelem.

« Ce sont des étapes que je devais passer, et je suis heureuse d'avoir pris cette expérience. J'ai notamment affronté Caroline Wozniaki, une ancienne numéro un mondiale. J'espère aller de l'avant et percer le top 100 », a poursuivi Abanda.

La jeune joueuse, qui a participé deux fois au Challenger de Gatineau, espère avoir passé cette étape pour de bon. Elle veut s'établir dans l'élite mondiale pour participer à tous les tournois majeurs.

« Plus tu avances, plus tu veux jouer dans les gros tournois et affronter les meilleurs. Idéalement, je ne veux plus faire de qualifications et de tournois Challenger. Tout s'est bien déroulé cette année. Le but, c'est de rester à ce niveau », a conclu Abanda.

Plus d'articles

Commentaires