Retour

Francophonie : l'Ontario et le Québec lancent un programme d'échange pour les jeunes

Le Québec et l'Ontario renouvellent l'accord de coopération en matière de langue et de culture francophones. Les deux provinces lancent par la même occasion un nouveau programme d'échanges culturels pour les jeunes.

La ministre ontarienne déléguée aux Affaires francophones, Marie-France Lalonde, et le ministre québécois responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne, Jean-Marc Fournier, ont annoncé vendredi matin le renouvellement de l'Accord de coopération et d'échanges entre le Québec et l'Ontario. Il avait été conclu pour la première fois entre les deux provinces en 1969 et a été renouvelé pour cinq ans.

Le but est pour les deux provinces de s'engager à financer des projets matière de culture, d'éducation, d'immigration, de petite enfance, de jeunesse, de santé et de tourisme.

Elles investiront 100 000 $ chacune en 2017-2018. La somme augmentera chaque année pour atteindre 200 000 $ en 2021-2022.

Projet pilote d'échanges culturels pour les jeunes

Dans le cadre du renouvellement de cet accord, l'Ontario et le Québec lancent un nouveau programme d'échanges culturels pour les jeunes Québécois et les jeunes Ontariens francophones et étudiants en immersion française.

Le programme, qui coûtera 60 000 $, permettra à 20 élèves des 3e, 4e et 5e années du secondaire du Québec ainsi qu'à 20 élèves des 9e, 10e et 11e années de l'Ontario de passer huit jours dans l'autre province pour s'imprégner de la culture et de la langue. Il commencera à l'hiver 2017.

Lever du drapeau

Par ailleurs, le lever du drapeau franco-ontarien a eu lieu vendredi matin à Queen's Park pour souligner le Jour des Franco-Ontariens, dont la date officielle est dimanche.

La première ministre y a assisté. Kathleen Wynne a aussi rencontré le président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO), Denis Vaillancourt.

D'autres célébrations similaires sont prévues un peu partout en Ontario vendredi, notamment à Whitby et à Thunder Bay, ainsi que dans les écoles françaises de la province.

Plus d'articles

Commentaires