Retour

French's pourrait embouteiller son ketchup en Ontario

CBC a appris que French's était en négociation avec un transformateur alimentaire canadien pour embouteiller son ketchup dans le sud-ouest de l'Ontario. 

Un texte de Édith Drouin

Dans un communiqué, French's affirme vouloir embouteiller son ketchup localement et augmenter ses opérations au Canada. La compagnie américaine refuse toutefois pour l'instant de révéler le nom de l'entreprise qui pourrait hériter du contrat.

« L'annonce sera faite dans la semaine à venir », a affirmé son PDG, Elliott Penner, dans le même document. 

L'entreprise connue pour sa moutarde s'est récemment lancée dans la production de ketchup. Elle a annoncé plus tôt cette année qu'elle utiliserait des tomates de Leamington et de Chatham pour fabriquer son ketchup vendu au Canada. La pâte de tomates de ce produit est fabriquée chez Highburry Canco, à Leamington, dans l'ancienne usine Heinz.

La compagnie américaine et l'industrie du ketchup en général ont beaucoup attiré l'attention sur les médias sociaux depuis que French's a annoncé qu'elle utiliserait des tomates de l'Ontario. 

Canadien, vous avez dit?

En réponse à cette guerre du ketchup, Mainstreet/Postmedia a demandé à 2318 Ontariens ce qu'ils considéreraient comme un ketchup canadien. 

Les répondants du sud-ouest de l'Ontario n'ont pas choisi le ketchup fait avec des tomates locales en plus grande majorité que le reste des Ontariens. La moyenne était semblable un peu partout en province.

85 % des Ontariens ont par ailleurs répondu qu'il était très important ou quelque peu important d'acheter des produits cultivés ou transformés au Canada.

La marge d'erreur du sondage était de 2,4 % 19 fois sur 20.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine