Retour

Gatineau agit pour prévenir la violence envers les groupes religieux

L'attaque survenue dans une mosquée de Québec le mois dernier ne restera pas sans lendemain à Gatineau. La Municipalité souhaite se doter d'un plan d'action pour prévenir la violence envers certaines communautés et établir un dialogue permanent avec elles.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, qui a pris part à une marche de solidarité dans les rues de Hull au lendemain de l’attentat, a rencontré la semaine dernière les représentants de la communauté musulmane et du Collectif islamo-chrétien.

« Je voulais voir comment ça se passe sur le terrain. On sait qu’il y avait des gens inquiets, qui le sont toujours », souligne le maire.

On ne s’arrête pas à gérer un événement ponctuel dramatique, mais on essaie de se dire: "comment on fait pour que Gatineau soit un modèle de vivre ensemble".

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Il a été convenu de tenir une autre rencontre, en présence de représentants du Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence, pour discuter d'actions à prendre au sein de la Municipalité.

« On va faire quelque chose avec le centre, avec la communauté musulmane, pour avancer sur des actions pour l’avenir. Mais pas juste à court terme parce que le problème est plus profond que ça », précise Maxime Pedneaud-Jobin.

Le maire estime qu’il faut aussi mieux intégrer les communautés et apprendre à les connaître et à discuter avec elles.

Avec les renseignements de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine