Pour la deuxième année, la Ville de Gatineau a lancé, lundi, son Mois du vélo, afin de promouvoir l'utilisation de la bicyclette comme moyen de transport.

Ainsi, tout au long du mois de mai, une cinquantaine d'activités sont organisées, dont des ateliers mécaniques et des randonnées, pour favoriser ce type de déplacement.

L'événement est organisé en partenariat avec des organismes du milieu, dont Action vélo Outaouais et Mobi-O.

« Le vélo, c'est un mode de déplacement comme les autres et même mieux que les autres. En tous cas, mieux que la voiture individuelle », souligne François Pirart, directeur de l'organisme Mobi-O, un centre de gestion des déplacements à Gatineau.

François Pirart précise que les villes comme Gatineau doivent maintenant travailler à relier les liens manquant des pistes cyclables et à réduire les endroits problématiques.

Une annonce bien accueillie

La semaine dernière, le gouvernement provincial annonçait la mise en place, dès cet été, de deux mesures pour protéger les cyclistes.

Québec augmentera ainsi les amendes reliées à l'emportiérage et confirmera la distance d'un mètre, qui doit être respectée entre les automobilistes et les cyclistes dans les villes.

Action Vélo Outaouais, qui se désole de n'avoir pas pu prendre part aux consultations du groupe de travail sur cette question, se dit malgré tout satisfait des changements annoncés.

« C'est un signal qui est très fort politiquement en faveur du transport actif », souligne Jacques Fournier, président d'Action Vélo Outaouais.

Plus d'articles

Commentaires