Retour

Gatineau : le temps presse pour les organisateurs des Mosaïcultures 2017 

L'élection de quatre députés libéraux en Outaouais encourage les dirigeants des Mosaïcultures, prévues à Gatineau en 2017. Sauf que la participation financière du gouvernement fédéral n'est pas encore acquise.

Le mois dernier, les candidats du Parti libéral en Outaouais avaient rencontré le maire de Gatineau et avaient assuré leur soutien au projet.

« Pour prendre la décision, c'est une décision politique de le faire, et ça, je la sens. Donc j'ai toutes les raisons d'être confiant », assure Maxime Pedneaud-Jobin.

Ce dernier a bon espoir que les Mosaïcultures fassent l'objet d'une considération rapide du gouvernement fédéral.

Il faut dire qu'il reste encore beaucoup de pain sur la planche. Plusieurs étapes restent à franchir, notamment l'étude définitive du projet, l'approbation du cadre financier et le déblocage des sommes.

« C'est un projet qui est quand même majeur et il va nous rester à peu près 18 mois pour le réaliser. Donc ce n'est pas beaucoup de temps », rappelle la directrice générale des Mosaïcultures internationales, Lise Cormier.

Les organisateurs estiment qu'il faudrait que le projet soit bouclé d'ici à la fin de décembre, afin que les travaux puissent commencer et que l'exposition ouvre à temps, à l'été 2017.

D'après un reportage de Michel-Denis Potvin

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine