Retour

Gatineau n'entend pas empêcher la malbouffe de s'approcher des écoles

Le genre de litige perdu par la Ville de Brossard, qui souhaitait empêcher l'ouverture d'une pizzéria à proximité d'une école, ne risque pas de se répéter à Gatineau.

La présidente de la Commission Gatineau, Ville en santé et conseillère municipale, Louise Boudrias, estime que le rôle de la Ville en est plutôt un de sensibilisation et d'information des citoyens.

« Je pense qu'il y a des dangers à voir la Ville décider quel genre de commerce peut s'installer ou non. On ne peut pas nous, en tant que Ville, décider de ce qui est bon ou non », indique Mme Boudrias.

La conseillère ajoute cependant que Gatineau a choisi de donner l'exemple en améliorant le menu des cantines de ses arénas.

« On a décidé que dans nos installations il n'y aurait pas de malbouffe parce que ça nous appartient. Pour le reste, on doit faire de la sensibilisation auprès de la population. La décision appartient aux gens », dit-elle.

En début de semaine, la Ville de Brossard a été déboutée devant la justice. La chaîne Pizza Pizza contestait en Cour supérieure la volonté de la municipalité d'empêcher l'arrivée d'un restaurant à moins de 100 mètres d'une école.

Plus d'articles

Commentaires