Retour

Gatineau prend au sérieux le projet de dépotoir nucléaire à Chalk River

La Ville de Gatineau dit suivre de près le projet de site d'entreposage de déchets radioactifs qui pourrait voir le jour prochainement sur les berges de la rivière des Outaouais, à Chalk River.

Réagissant à sa rencontre mercredi avec la chef du Bloc québécois Martine Ouellet, qui s'oppose à ce projet à Chalk River, le maire Maxime Pedneaud-Jobin précise que la Ville n’a pas l’expertise pour prendre position à cette étape.

Il ajoute toutefois que la situation est prise au sérieux, puisque l'eau de la rivière des Outaouais, en bordure de laquelle le site d'entreposage doit être installé, s'écoule vers Gatineau. La Municipalité a déjà interpellé la direction de la santé publique sur cette question.

« Je n’exclus pas qu’on prenne position quand on va avoir accès à plus d’information. Puis quand je dis on, oui Gatineau, mais peut-être d’autres villes aussi », a souligné le maire.

La mobilisation des organismes environnementaux se poursuit

Entre-temps, les groupes environnementaux continuent de s’opposer au projet. L'organisme Sentinelle de la rivière des Outaouais a même fait appel à des experts pour analyser l'étude d'évaluation environnementale du projet. Il conclut que le site et les technologies proposées ne passent pas le test.

« C’est une chance qu’on ne peut pas prendre », a estimé Patrick Nadeau, directeur général de Sentinelle de la rivière des Outaouais.

Le Conseil régional en environnement et en développement durable de l'Outaouais (CREDDO) est du même avis. Il souhaite surtout que le gouvernement prenne le temps nécessaire pour évaluer le projet.

« Décider l’emplacement d’un site d’enfouissement de déchets nucléaires à un kilomètre d’une rivière où l’eau sert pour une grande partie de la population québécoise, il y a un problème ici », a soutenu Benoit Delage, directeur du CREDDO.

La Commission canadienne de sûreté nucléaire, qui étudie le projet, invite le public à lui faire part de ses commentaires d'ici le 16 août. Elle tiendra aussi des audiences publiques en janvier. Le Bloc québécois et les groupes environnementaux y seront.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine