Retour

Gatineau prend la scène : Double Magnum ose le français

Double Magnum donnait le coup d'envoi de la programmation estivale Côté jardin de la Maison de la culture de Gatineau, le 9 juillet, en première partie de Geneviève Leclerc. Dans la foulée de cette expérience, le groupe gatinois se prépare à lancer son deuxième mini-album au cours prochains mois. Et cette fois, c'est en français qu'il se fera entendre.

Un texte de Christelle D’Amours

Encore une fois cette année, la Maison de la culture de Gatineau offre un tremplin aux artistes de la relève locale par le biais de Gatineau prend la scène. Le projet propose des séances de formation, en plus d’assurer la première partie des spectacles de sa programmation gratuite Côté jardin.

Double Magnum est le premier groupe de la mouture 2018 à avoir foulé les planches de la Place de la Cité.

« On n’a jamais passé autant à la radio ni à la télé. On a rencontré plein de journalistes et c’est un excellent début. C’est exactement de ça qu’on a besoin pour essayer de se propulser », se réjouit Nicolas Boivin, membre de la formation.

Les frères Alexis, Maxime et Nicolas Boivin, accompagnés de la pianiste Marion Audet, ont lancé le bal dans une prestation aux tonalités de rock classique digne des Beatles, mais teinté d’un punk subtil, entremêlé aux douces notes de blues et de pop à la John Mayer.

Bref, tout un cocktail pour réchauffer la foule en première partie du spectacle de Geneviève Leclerc.

Mais qui sont-ils?

Double Magnum n’en est pas à sa première apparition sur scène : les auteurs-compositeurs-interprètes ont livré une trentaine de spectacles après la parution de leur premier EP, en 2017.

Cette première compilation visait à rejoindre un plus grand public et ne présentait que des chansons en anglais, la langue universelle de la musique, selon les membres du groupe.

Pour leur deuxième album, à paraître à la fin de l’été, ils sont fiers de présenter un ensemble de sept pièces dans la langue de Molière. Un défi pour Double Magnum, mais qui en valait largement la peine.

« Le français, c’est un peu plus délicat comme langue », explique Nicolas Boivin. « On a réalisé, en mettant de l’effort dans les paroles, qu’il faut être beaucoup plus attentifs aux mots qu’on utilise. En même temps, ça nous a permis d’écrire quelque chose qui a beaucoup plus de valeur à nos yeux. »

C’est donc en français que Double Magnum espère conquérir le coeur du public.

La prestation de Double Magnum à l’occasion de Gatineau prend la scène est la première d’une série de spectacles extérieurs gratuits à la Place de la Cité qui auront lieu toutes les semaines jusqu’à la finale le mardi 24 juillet.

Plus d'articles