Retour

Gatineau prête à accueillir le nombre de réfugiés établi par Québec

La mairesse suppléante de la Ville de Gatineau, Mireille Apollon, soutient que la Municipalité pourra recevoir tous les réfugiés syriens que le gouvernement du Québec déterminera.

La conseillère du district de l'Orée-du-Parc ne précise pas toutefois combien il y en aura, puisque ces chiffres ont été discutés dimanche, à huis clos, entre le caucus des grandes villes de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) et le ministre des Affaires municipales et ministre de la Sécurité publique suppléant, Pierre Moreau.

Le ministre Moreau doit rendre publiques ces données prochainement.

Mme Apollon va même plus loin, soutenant que « la Ville de Gatineau est prête et a la capacité d'accueillir, avec ses partenaires, beaucoup plus de réfugiés que ce que le ministre avance pour le moment. »

La mairesse suppléante ajoute que la Municipalité a déjà communiqué avec plusieurs organismes, comme Accueil Parrainage Outaouais, lesquels joueront un rôle clé dans le processus d'accueil.

La question des coûts

Quant aux coûts liés à l'accueil des réfugiés syriens, Mireille Apollon rappelle que le gouvernement fédéral a une entente avec Québec pour couvrir une partie de la facture.

« Les réfugiés syriens constituent un ajout supplémentaire, qui n'était pas prévu dans l'entente de répartition régionale », ajoute-t-elle. « Le ministre Moreau nous a assuré que le gouvernement du Québec nous accompagnerait [...] dans cette opération. »

« La Ville n'interviendra pas au niveau de la gestion financière des sommes que le gouvernement du Québec attribue aux organismes du milieu », note Mme Apollon. « Par contre, la Ville de Gatineau pourrait jouer un rôle intéressant au niveau de la coordination, et c'est ce que les partenaires lui ont demandé »

Selon Mme Apollon, cette façon de procéder permet « une circulation fluide de l'information, assure la complémentarité des interventions et évite les vides qui pourraient survenir. »

Les précisions du fédéral mardi

De son côté, Ottawa précisera mardi son plan d'accueil des réfugiés syriens. Les ministres fédéraux de l'Immigration et de la Santé donneront les détails du plan d'accueil de 25 000 réfugiés syriens au pays, y compris les coûts, la date d'arrivée des premiers réfugiés, les dates des vagues subséquentes et les établissements d'accueil.

Selon CBC, le plan d'accueil se limitera aux femmes, aux enfants et aux familles. Pour des raisons de sécurité, à la lumière des attentats de Paris, notamment, les hommes seuls en seront exclus.

Selon les sources de CBC, le plan d'accueil des réfugiés sera coûteux, tout près des 876,7 millions de dollars avancés par La Presse Canadienne pour la première année seulement. L'essentiel de la facture sera consacré au transport aérien d'ici le 31 décembre.

Le coût total du programme s'élèverait à 1,2 milliard de dollars sur six ans.

Depuis six semaines, les autorités canadiennes analysent quotidiennement les dossiers de 100 réfugiés, afin d'atteindre l'objectif établi par Ottawa d'ici la fin de l'année.

Jusqu'à 900 réfugiés devraient entrer au pays chaque jour, surtout à Montréal et à Toronto. Certains seront d'abord accueillis dans des bases militaires, qui se préparent déjà à leur arrivée. D'autres seront plutôt hébergés dans des hôtels ou des hôpitaux vacants.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine