Comme d'autres municipalités, la Ville de Gatineau a jusqu'en 2020 pour se conformer aux ententes environnementales visant l'élimination du fréon ou, également appelé, chlorodifluorométhane.

Selon le Protocole de Montréal, un traité international de 1987 signé entre autres par le Canada, l'utilisation de cette substance réfrigérante détruit la couche d'ozone et contribue aux changements climatiques. Les pays développés doivent cesser son utilisation d'ici 2020, et les pays en développement, d'ici 2040.

Gatineau a donc l'obligation de changer ses systèmes dans les arénas et les centres de curling. Pour remplacer le fréon, la Municipalité privilégie un dispositif de refroidissement à l'ammoniac.

La Ville vient de lancer un appel d'offres pour la construction d'une nouvelle salle mécanique pour les arénas Frank-Robinson et Paul-et-Isabelle-Duchesnay. Les travaux devraient commencer au cours des prochains mois.

La Municipalité soutient qu'elle tentera de minimiser les répercussions sur la programmation des organismes qui utilisent les arénas.

D'autres chantiers à prévoir

Quatre installations sur onze sur le territoire de Gatineau ne respectaient pas les nouvelles normes.

Les arénas Frank-Robinson et Paul-et-Isabelle-Duchesnay font partie du lot, mais il y a aussi l'aréna Beaudry, dans le secteur de Gatineau, et le Centre sportif de Buckingham.

Ces deux édifices seront d'ailleurs les derniers à être transformés. Ils utiliseront aussi un système de refroidissement à l'ammoniac.

Plus d'articles

Commentaires