Retour

Gatineau se félicite de limiter les dépassements de coûts de ses projets

Un bilan du service des infrastructures de la Ville de Gatineau montre qu'au cours des cinq dernières années, l'administration municipale a maintenu les dépassements de coûts de ses projets à un minimum.

Presque tous les contrats réalisés entre 2011 et 2015 à Gatineau ont respecté les budgets alloués.

Durant cette période, la Ville a accordé 686 contrats qui ont coûté au total 373,8 millions de dollars.

La valeur totale des dépassements de coût est estimée à 16 millions de dollars, soit 4,2 % de la valeur de l'ensemble des contrats.

Un montant important, mais pas exagéré, indique le directeur du service des infrastructures, André Cadieux, qui précise qu'aucun des dépassements n'a été plus élevé que le montant généralement réservé aux imprévus.  Ce montant correspond à 10 % du budget total d'un projet.

L'argent non dépensé peut ainsi être réinjecté dans d'autres projets, précise André Cadieux.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer les dépassements, comme les conditions du site où le projet sera réalisé, ou encore, les erreurs ou les omissions de la part des entreprises.

Contrôle des dépenses

L'enjeu pour la Ville demeure le coût réel des projets. Pour avoir une meilleure idée de la valeur des travaux à réaliser, la Ville se penche sur l'établissement d'un registre de prix afin d'être en mesure de mieux comparer les soumissions.

Des mesures ont aussi été mises en place par la municipalité pour limiter les dépassements de coûts.

La Ville peut, par exemple, rejeter des soumissions s'il y a des enjeux de qualité.

Gatineau évalue aussi la performance des professionnels avec qui elle fera affaire, ce qui serait une première dans le monde municipal.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires