Retour

Gatineau versera 115 000 $ à la famille de Thérèse Gauvreau

La Ville de Gatineau versera 115 000 $ à la famille de Thérèse Gauvreau, assassinée le 18 janvier alors qu'un voisin avait alerté les autorités qu'un homme louche rôdait dans le quartier et qu'il pouvait représenter une menace. 

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) avait mis 30 minutes à se rendre sur les lieux de l'appel qui a mené à la découverte du corps inanimé de la femme de 83 ans. Ce délai d'intervention est jugé au-delà des normes. Dans les semaines et les mois suivants cette affaire, les autorités avaient fait leur mea culpa et avaient reconnu leur bévue.

La fille de Mme Gauvreau, Lizette Gauvreau, avait déclaré en janvier que la famille n'écartait pas la possibilité de poursuivre les instances concernées.

« Je trouve ça triste, c'est une erreur humaine et c'est ma mère qui en est victime. C'est très malheureux de perdre sa maman dans ces circonstances-là », avait-elle dit.

La famille avait finalement envoyé une mise en demeure à la Ville. La Municipal a voté ce règlement hors cour le 5 juillet dernier, lors de la rencontre du comité exécutif.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, reconnaissait en janvier dernier qu'il y a eu une « défaillance » lors de la gestion de l'appel au 911 fait par un voisin de Thérèse Gauvreau. ll a aussi admis que la Ville pourrait s'exposer à des poursuites, après le meurtre de l'octogénaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine