Retour

Gestion des inondations et mobilité sont les priorités du maire Pedneaud-Jobin

Les dossiers de la gestion des inondations et le développement d'un lien rapide vers le secteur d'Aylmer vont demeurer à l'avant-scène de l'actualité municipale à Gatineau au cours du deuxième mandat du maire Maxime Pedneaud-Jobin.

C'est ce qui est ressorti d'un point de presse du maire pour souligner la rentrée des élus de Gatineau en ce début d'année. Dans les semaines à venir, c'est l'adoption du programme du conseil qui sera la priorité du maire.

« Je ne prévois pas d'enjeux extrêmement grands », a soutenu le maire, rappelant que beaucoup de choses qui étaient proposées font déjà consensus. Une affirmation corroborée par plusieurs autres conseillers.

Mais des débats, il y en aura. Pour les conseillers Daniel Champagne et Louise Boudrias, le programme proposé issu du programme du parti du maire Équipe Pedneaud-Jobin - Action Gatineau, est trop détaillé et comporte des lacunes, entre autres au chapitre du développement économique.

Mme Boudrias note également que le projet de la Place des festivals est absent des propositions.

Gestion des catastrophes naturelles comme les inondations

Le maire souhaite poursuivre les discussions avec le gouvernement du Québec pour simplifier les programmes d'indemnisation des sinistrés. Maxime Pedneaud-Jobin a aussi réitéré son souhait de voir Gatineau jouer un plus grand rôle dans la phase de rétablissement. Il croit que l'évaluation des dommages après sinistres pourrait être faite plus rapidement si c'est la Ville et non le ministère de la Sécurité publique (MSP) qui était responsable de son exécution.

Le maire veut surtout accroître la communication avec les sinistrés en temps de crise, mais aussi à la veille du printemps. Il indique que la ville va tenir les riverains informés de tout changement quant au niveau des rivières ou de toutes annonces du MSP. Des informations qui seront communiquées par messages textes notamment, comme ce fut le cas durant la crue historique du printemps dernier.

M. Pedneaud-Jobin a tenu toutefois à préciser qu'il ne croit pas que la situation printanière désastreuse de 2017 va se répéter en 2018.

Un train léger vers l'Ouest de la Ville

Maxime Pedneaud-Jobin affirme que le transport sera l'un des grands chantiers du conseil municipal au cours des quatre prochaines années.

Et c'est le dossier du lien rapide vers le secteur d'Aylmer qui sera la priorité dit-il. Maxime Pedneaud-Jobin dit vouloir un arrimage avec Ottawa au chapitre du transport en commun sur rail et croit qu'une majorité d'élus est du même avis et souhaite un train léger à Gatineau.

Le maire soutient que les discussions vont bon train avec Québec puisque la Ville peut parler directement aux fonctionnaires responsables des grands projets.

Collusion au sein de firmes de génie-conseil

En 2013, Gatineau apprenait que quatre firmes de génie-conseil s'étaient concertées afin de se partager 2,4 millions de dollars de contrats par année entre 2003 et 2008 et de gonfler les prix.

Le maire de Gatineau a indiqué que la Ville n'exclut pas la possibilité de poursuivre les firmes d'ingénieurs qui ne se sont pas prévalues du programme volontaire de remboursement des sommes facturées en trop a la Municipalité mis sur pied par Québec dans la foulée de la Commission Charbonneau.

« Si on a assez de matériel pour penser avoir une petite chance de gagner, moi j'ai le goût qu'on s'essaye, ne serait-ce que pour envoyer le message que nous à Gatineau, on ne tolère pas ça », a soutenu M. Pedneaud-Jobin.

Le maire a toutefois refusé de préciser combien d'argent avait été récupéré en vertu du programme de remboursement volontaire et à la suite de la trentaine de mises en demeure envoyées aux entreprises collusionnaires en 2016.

Maxime Pedneaud-Jobin a dit être dans l'impossibilité de révéler les montants puisque ce programme était géré par le gouvernement du Québec.

Frais de croissance

Le nouveau règlement sur les frais de croissance que devront payer les promoteurs immobiliers sera à nouveau dans le radar de la Ville en 2018. Le maire espère qu'il sera adopté cette année afin d'entrer en vigueur en 2019.

Nouveau Guertin

Selon Maxime Pedneaud-Jobin, le gouvernement du Québec devrait autoriser d'ici peu Vision multisports Outaouais (VMSO) à aller en appel d'offres pour la construction du nouvel amphithéâtre des Olympiques de Gatineau, place de la Cité.

« C'est une question de jours », a souligné M.Pedneaud-Jobin, précisant que « du côté de la Ville, tout notre travail a été fait et refait. »

Le maire a dit avoir eu ces détails du député de Chapleau Marc Carrière.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles