Retour

Gestion des matières résiduelles à Gatineau : le compte à rebours est commencé

Les bacs à ordures que les résidents de Gatineau devront utiliser afin de se plier à la politique de réduction des déchets ne seront pas livrés à temps pour l'entrée en vigueur des nouveaux règlements le 15 juillet.

Deux mois avant la mise en oeuvre des changements dans la gestion des matières résiduelles, les Gatinois ne sont pas tous prêts et plusieurs questions restent encore sans réponse du côté de la Ville.

« Est-ce que les bacs de 120 litres on va aller les acheter dans une quincaillerie ou est-ce que va les livrer chez eux? Est-ce que ça va être des étiquettes qu'on colle sur les sacs? » se questionne la présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement, Maude Marquis-Bissonnette.

« Ça fait partie des considérations qui sont sur la table actuellement et qui vont revenir au conseil municipal de juin », indique celle qui est également conseillère du district du Plateau.

De nouvelles habitudes à développer

Même si la Ville de Gatineau ne sera pas tout à fait prête à temps, les autorités municipales invitent les résidents à modifier leurs habitudes dès maintenant.

Parmi les changements annoncés, on ne pourra plus jeter de matières compostables dans les poubelles. Le volume du bac de poubelles sera limité à 120 litres par collecte en bordure de la rue, soit 6 fois moins que ce qui est permis maintenant, sans quoi la ville envisage d’implanter un système d’incitatifs tarifaires.

En vertu des exigences du gouvernement provincial, Gatineau doit réduire de 45 % par rapport au volume de 2016 le volume de déchets envoyés au dépotoir.

Toutes ces mesures ont comme objectif que le compostage augmente, afin que la municipalité soit conforme aux exigences de la province.

Effort collectif

L'ensemble des résidents de Gatineau devront participer à cet effort de réduction des déchets, y compris les locataires.

Des propriétaires de logements s'opposent à ces changements, entre autres, parce que les ordures seront ramassées beaucoup moins souvent.

La Ville de Gatineau a récemment communiqué avec tous les propriétaires de logements pour les aider à mieux se préparer.

Une consultation publique et une campagne de sensibilisation seront lancées afin de guider les résidents, incluant ceux qui ont des besoins particuliers, comme les grandes familles.

Avec les informations d'Audrey Roy

Plus d'articles