Retour

Gestion des oeuvres d'art à Gatineau : Culture Outaouais outré

L'organisme Culture Outaouais dénonce la mauvaise gestion des oeuvres d'art appartenant à la Ville de Gatineau. Dans son plus récent rapport, présenté mardi, le vérificateur général de la Municipalité relève de nombreuses lacunes dans la gestion du patrimoine artistique.

Le vérificateur Alain Girard note que 2616 des 3971 oeuvres d'art sous la responsabilité de la Ville de Gatineau sont entreposées dans une pièce à la Maison du citoyen. Or, selon lui, ce local ne respecte pas certaines règles élémentaires de préservation.

« Lors de notre visite en octobre dernier, nous avons observé des produits chimiques et de la petite machinerie entreposés dans cette pièce », écrit-il dans son rapport. « Il y a eu au moins trois dégâts d'eau au cours de la dernière décennie, incluant celui de l'automne 2014. »

M. Girard indique également que la pièce d'entreposage de 37 mètres carrés est trop exiguë et que la climatisation n'y est pas adéquate. Il ajoute que les problèmes sont connus par le Service des arts, de la culture et des lettres depuis au moins 2006.

Le vérificateur général recommande donc à la Municipalité d'aménager un espace d'entreposage à même d'assurer la préservation des oeuvres d'art qui sont sous sa responsabilité.

Dans son rapport, il écrit que l'administration municipale se dit « partiellement d'accord avec cette recommandation » et que des mesures seront prises « selon les ressources financières disponibles ». Toujours citant la direction, il note aussi que les « produits chimiques et la petite machinerie ont été [déménagés] ».

Une situation inacceptable, selon Culture Outaouais

Le président de Culture Outaouais s'insurge contre les constations du vérificateur général.

« Je suis bouleversé, surpris. C'est très peu dire », lance Özgen Eryasa. « D'une certaine manière, c'est un outrage aux artistes. »

M. Eryasa affirme que la Ville de Gatineau fait preuve d'un manque de responsabilité envers les Gatinois, puisque les oeuvres ont été acquises en leur nom. Il aimerait aussi, tout comme le vérificateur général, que les oeuvres soient exposées en public davantage.

Des fonds seront débloqués, dit le maire

Le maire de Gatineau est d'avis qu'il y a un problème à régler le plus rapidement possible. Maxime Pedneaud-Jobin indique qu'il a l'intention de libérer une enveloppe budgétaire pour améliorer l'entreposage des oeuvres d'art.

« On a 92 oeuvres qui sont de niveau ''Musée de l'histoire'', qui ont une importance pancanadienne au niveau artistique », reconnaît-il. « Donc c'est une responsabilité qu'on a qu'on doit assumer. Pour moi la question ne se pose pas. »

Par ailleurs, une politique de gestion et de diffusion des oeuvres d'art est en cours d'élaboration pour permettre aux citoyens d'avoir accès aux pièces détenues par la Ville.

D'après les informations de Jérôme Bergeron, Marie-Lou St-Onge et Jean-Sébastien Marier

Plus d'articles

Commentaires