Retour

Graffitis haineux à Ottawa : l'accusé reste en détention pour le moment

L'adolescent accusé d'avoir peint des graffitis haineux sur des lieux de culte de la capitale demeura incarcéré jusqu'au 30 novembre, comme le réclamait la Couronne.

La police d’Ottawa affirme que des enquêteurs étudient la possibilité que le jeune homme soit impliqué dans d’autres incidents, sans toutefois en donner les détails.

L'adolescent fait face à 20 accusations pour six incidents qui ont été perpétrés récemment. Des synagogues et une mosquée avaient notamment été visées.

Une famille de la communauté Dunrobin à Ottawa, dont le véhicule avait été vandalisé l’an dernier, affirme avoir de nouveau contacté la police la semaine dernière dans ce dossier, après avoir vu des similitudes entre les graffitis peints sur les lieux de culte et l'acte de vandalisme dont elle a été victime. Une enquête avait eu lieu en 2015, mais aucune accusation n’avait été portée.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?