Retour

Guertin : Stéphanie Vallée refuse toujours de se prononcer pour ou contre le projet de loi privé

La ministre responsable de la région de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, a soutenu, lundi, que le projet de loi privé 227 portant sur le futur aréna Guertin est conforme « à l'ensemble des orientations du gouvernement », mais a refusé de dire s'il s'agissait d'un bon ou d'un mauvais projet de loi.

Interrogée sur la question à plusieurs reprises lors d'une conférence de presse tenue à Chelsea, Stéphanie Vallée a limité ses commentaires à la démarche qui a mené l'adoption du projet de loi.

« Il y a eu une bonne discussion et une bonne réflexion. Là, le projet de loi est adopté. Le dossier suit son cours », a-t-elle indiqué. « L'objectif était de s'assurer que le projet de loi soit conforme à l'esprit du projet de loi 122. [...] La volonté était de s'assurer que les deux projets puissent cohabiter harmonieusement. Il y a eu un travail sérieux qui a été fait dans cette orientation. »

Depuis décembre, la ministre entretient un flou relativement à sa position sur le projet de loi privé 227. En mars, elle a qualifié la proposition de la Ville de Gatineau et de Vision Multisports Outaouais (VMSO) de « beau projet », qui aurait mérité par contre de passer par un processus d'appel d'offres.

« Dans la façon de faire les choses, ce n'est pas parce qu'on veut un beau projet qu'on fait les choses n'importe comment. Il y a des règles à suivre et il y aura des démarches pour la suite des choses », avait-elle déclaré en marge d'une annonce en matière de santé.

Processus référendaire

Mercredi dernier, les députés de l'Assemblée nationale à Québec ont adopté unanimement le projet de loi privé 227 portant sur le futur aréna Guertin.

Le projet doit toutefois être soumis à un processus référendaire. L'avis public pour la tenue d'un registre d'opposition a été publié, lundi. L'ouverture du registre, quant à elle, aura lieu du 26 au 30 juin.

Si 14 288 personnes signent le registre (soit 10 % de toutes les personnes pouvant voter), Gatineau devra tenir un référendum sur le projet Guertin dans son ensemble. Si moins de 14 288 personnes signent le registre, le projet est adopté.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine