Retour

Habiter 5 mois dans une roulotte en raison d'une erreur de la Ville de Gatineau

Le Bureau de l'ombudsman de la Ville de Gatineau soutient que la Ville n'a pas toute l'expertise nécessaire en zone exposée aux glissements de terrain, pour bien encadrer les citoyens qui veulent construire des maisons dans des zones à risque.

C'est un des constats qui se retrouvent dans un rapport déposé mercredi à la suite d'une plainte formulée par un citoyen, propriétaire d'un terrain, sur lequel il n'a plus le droit de construire sa maison.

Michel Michon et Renée Latourelle ont acheté un terrain près du boulevard Lorrain à Gatineau en 2011. Ils avaient alors le droit de construire une maison sur ce terrain, un projet de retraite avec logis parental. Mais l'arrivée d'une nouvelle carte des zones de mouvement de masse publié en 2012 a modifié leurs plans. 

Après avoir obtenu de l'information contradictoire de la Ville dans le dossier, en leur disant qu'ils pouvaient aller de l'avant avec leur construction, ils n'ont jamais pu obtenir leur permis de construction. Le problème : personne ne s'entend sur les travaux de stabilisation à effectuer dans le secteur, mais surtout, qui doit payer la facture.

Les Michon-Latourelle avaient alors déjà vendu leur maison.

Après des échanges de plus de 300 courriels, ils n'ont toujours pas la certitude qu'ils pourront construire leur maison même si d'autres maisons sont construites à côté de leur terrain.

De plus, ils doivent assumer les frais d'experts tout comme doit le faire la Ville, ce qui entraîne des coûts pour toutes les parties

L'ombudsman a fait sept recommandations à la Ville de Gatineau, qui a déjà indiqué que certaines modifications ont été apportées au service d'urbanisme pour éviter ce genre de situation.

La ville affirme avoir déjà mis en place certaines recommandations de l'ombudsman, mais pour certains élus, le problème n'est pas réglé.

Bien qu'il y ait une incertitude totale et plus de 125 000$ dépensés dans cette aventure, Michel Michon et sa conjointe essaient tant bien que mal de demeurer positif malgré leur aventure avec un seul espoir, celui de se bâtir une maison.

Selon les informations de Louka Jacques

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine