Retour

Hackett reconnu coupable du meurtre au second degré de Volpi

Devontay Hackett, 21 ans, a été reconnu coupable, vendredi matin, du meurtre au second degré de Brandon Volpi.

Le jury composé de huit hommes et de quatre femmes a finalement tranché en faveur de la Couronne, qui soutenait que l'accusé s'était battu avec un couteau et qu'il avait tranché la gorge du jeune homme, alors âgé de 18 ans.

Toute la famille de la victime était présente pour l'énoncé du verdict au palais de justice d'Ottawa.

Le père de la victime, éploré, a confié aux journalistes qu'après deux ans de procédures, il était soulagé que tout soit fini.

« C'est ce à quoi on s'attendait, une accusation de meurtre au second degré. Ça ne me ramène pas mon fils. J'ai perdu une partie de moi », a déclaré Dany Volpi à la sortie du palais de justice d'Ottawa, vendredi matin. « Cette douleur est là pour rester. »

Est-ce que je suis heureux? Pas vraiment. Mon fils ne reviendra pas.

Dany Volpi, père de Brandon Volpi

Le père de famille a affirmé que cette affaire avait été terriblement douloureuse pour lui. Il a ajouté que sans le soutien de sa famille, de ses amis, il n'aurait pas pu surmonter sa peine.

« Sans eux, je ne serais pas ici aujourd'hui », a-t-il confié. « Tout ce que je veux, c'est garder la mémoire de mon fils vivante. »

Un bal de finissants qui tourne mal

L'affaire remonte à juin 2014, lorsque Brandon Volpi est poignardé à mort à l'extérieur de l'hôtel Les Suites, rue Besserer, à Ottawa. Un mandat pancanadien avait été lancé pour retrouver l'auteur du crime.

Plus d'un mois plus tard, Devontay Hackett, lui aussi âgé de 18 ans au moment des faits, avait été arrêté à Toronto et accusé du meurtre de Volpi.

Durant le procès, la Couronne a soutenu que Brandon Volpi avait été poignardé alors qu'il venait en aide à un camarade de classe, au cours d'une querelle liée à la disparition d'un téléphone cellulaire.

Selon le procureur adjoint de la Couronne, Michael Boyce, la victime a subi une coupure de 17 cm au cou, près de la veine jugulaire. C'est cependant une plaie par arme blanche de 10 cm de profondeur dans la cage thoracique, ayant pénétré le cœur, qui aurait tué Brandon Volpi.

Plus d'articles