Retour

« Harperman » : choeur anti-conservateur à Ottawa

La vidéo de la chanson « Harperman », composée par un scientifique d'Environnement Canada qui a, depuis, été suspendu de son travail, a été vue plus de 600 000 fois sur YouTube. Ils étaient quelques centaines de manifestants sur la colline du Parlement, jeudi à Ottawa, à entonner la composition critiquant les conservateurs de Stephen Harper.

Pour voir cette vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Son auteur, Tony Turner, fait l'objet d'une enquête administrative pour avoir enfreint le code d'éthique et de valeurs de son département. Il était absent de la manifestation musicale.

Un des organisateurs, l'auteur Clive Doucet, a confirmé que le scientifique était toujours suspendu de ses fonctions. « On lui a demandé de rester loin du travail et de ne pas entrer en contact avec les bénévoles qui ont chanté sa composition la première fois. Je le vois comme une forme d'assignation à résidence imposée par Ottawa », a-t-il dénoncé devant la foule.

Clive Doucet affirme que la chanson a été enregistrée de manière improvisée dans une salle d'église du quartier, et que personne « n'avait rêvé qu'elle serait téléchargée plus de 2 millions de fois. » Lui-même ne connaissant pas Tony Turner, dit-il, et ne savait pas ce qu'il faisait comme travail.

« Harperman » devait être chantée aujourd'hui dans une trentaine de villes du pays.

Cette chanson accuse notamment le premier ministre sortant de « museler les scientifiques », de « n'avoir aucun respect pour l'environnement » et de « restreindre la liberté de presse ». Le refrain se termine par : « Harperman, c'est le temps de partir [Harperman, it's time for you to go] ».

La première version de la chanson, composée et chantée par Tony Turner, a été mise en ligne le 22 juin. Le scientifique, qui est aussi un habitué de la scène folk d'Ottawa, a été suspendu à la mi-août.

Pour voir cette vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Plus d'articles

Commentaires