Retour

Hausse des coûts du transport scolaire de 10 % dans l'Est ontarien

Le Consortium de transport scolaire de l'Est, un organisme qui fournit le service de transport scolaire dans l'Est ontarien pour les conseils scolaires de langue française, affirme que le coût du transport scolaire va augmenter d'environ 10 % lors de la prochaine année scolaire.

Les contrats liant le Conseil scolaire de district catholique de l'Est ontarien (CSDCEO) et le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO) aux transporteurs scolaires viennent d'être renouvelés.

Cette hausse du coût du transport scolaire est attribuable à l'augmentation du salaire minimum qui va passer à 15 $ l'heure en janvier prochain.

Or, les chauffeurs d'autobus gagnent un salaire d'environ 14 $ l'heure, ce qui équivaut en ce moment au salaire minimum.

Le Consortium, qui est géré par les deux conseils scolaires de langue française, a imposé, dans son appel d'offres aux transporteurs désireux de fournir les services de transport scolaire, une augmentation substantielle du salaire des chauffeurs.

« Dans la nouvelle soumission, ils [les gens du Consortium de transport scolaire de l'Est] nous demandaient de payer […] au moins 17,25 $ de l'heure les chauffeurs d'autobus », a indiqué Jacques Campeau, le PDG d'Autobus Campeau.

Pour le Consortium, cette mesure est nécessaire pour retenir les chauffeurs et d'assurer le service sur les 600 trajets scolaires dans l'Est ontarien.

Ce phénomène n'est toutefois pas unique à l'Est ontarien et s'observe ailleurs dans la province.

Une mesure à double tranchant

Le CSDCEO et le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario CEPEO versent conjointement 12 millions de dollars par année pour financer le transport scolaire.

La hausse du salaire des chauffeurs d'autobus scolaire signifie une augmentation d'environ 1,2 million de dollars par année.

De l'argent que les conseils scolaires n'ont pas pour le moment.

Le ministère de l'Éducation de l'Ontario a mis sur pied un comité pour étudier la question.

Dans la province, la facture du transport scolaire pourrait friser le milliard de dollars.

Avec les informations du journaliste Denis Babin

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les pires inondations





Rabais de la semaine