Le centre-ville de Hawkesbury vibre jusqu'à samedi au son des Harley Davidson. Les amateurs de ces grosses cylindrées se donnent rendez-vous à la 3e édition du Bike Fest, un événement qui grossit d'année en année.

Le Bike Fest, c’est une communauté de passionnés qui célèbrent un mode de vie. Des milliers d’amateurs de moto sont attendus.

Luc Charlebois, qui a été propriétaire d’au moins une vingtaine de modèles au fil des ans, est l’un de ceux-là.

« Pour certaines personnes, la moto, c’est pour le week-end. Pour moi, c’est sept jours par semaine », a-t-il lancé.

L’accident qui lui a coûté l’usage d'une jambe est loin de l’avoir arrêté.

Le sentiment de liberté qu’il éprouve lorsqu’il enfourche sa Harley est encore plus fort.

« Faire une heure de voiture, ça vient que ça me tombe sur les nerfs. Tandis que si je pars en moto, je peux rouler des quatre heures, des huit heures, des dix heures en ligne. Ça ne me dérange pas », a indiqué M. Charlebois.

Dans l'ADN d'Hawkesbury

D’après un autre motocycliste, Yves Charlebois, la moto fait partie de la culture de la petite ville d’Hawkesbury. La popularité de l’événement en serait une démonstration.

« Tu sais, l’année passée, on a eu 12 000 motos qui se sont présentées sur les lieux. Et cette année, on s’attend à 20 000 et même 25 000, si la température est de notre côté », a-t-il souligné.

Si la tendance se maintient, le soleil sera au rendez-vous, tout comme les bonnes affaires pour les commerçants locaux.

« Tous ces gens-là mangent, prennent du gaz, se logent. À titre d’exemple, il n’y a pas un motel, de Lachute à Alfred, qui n’est pas rempli avec des gens qui viennent nous visiter en fin de semaine », a fait remarquer Yves Charlebois.

M. Charlebois invite tout le monde, même ceux qui ne sont pas passionnés de moto comme lui, à venir expérimenter le festival.

Avec les informations de Denis Babin

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine