Retour

Heure de pointe difficile lundi après-midi pour certains usagers de la STO

Certains usagers de la Société de transport de l'Outaouais (STO) ont dû composer avec une réduction du service, lors de leur retour à la maison, lundi après-midi. À 17 h 10, une quarantaine de voyages avaient été annulés.

Les secteurs de Hull, du Plateau et d'Aylmer ont été particulièrement touchés. Des voyages ont notamment été annulés sur les lignes 44, 59 et 800.

La STO a indiqué que ces annulations étaient liées au fait qu'une « trentaine d'autobus sont non disponibles » en raison de défectuosités. Depuis vendredi, les chauffeurs signalent tout type de défectuosités sur les véhicules, même mineures, ce qui peut engendrer un surplus d'autobus bloqués au garage.

Il s'agit là d'un des moyens de pression mis en place par le Syndicat uni du transport, dans le cadre des négociations pour le renouvellement de la convention collective des chauffeurs et des employés d'entretien.

« La STO met tout en œuvre pour minimiser les impacts des annulations de voyages en retirant des voyages sur les lignes à plus haute fréquence notamment sur le corridor Rapibus », a fait savoir le transporteur public dans un communiqué. « Ces lignes peuvent toutefois connaître un volume plus important de passagers qu’à l’habitude. »

Une matinée somme toute tranquille

En matinée lundi, une majorité de clients semblaient avoir été relativement épargnés, alors les chauffeurs et les employés d'entretien poursuivaient leurs moyens de pression.

Tôt le matin, la STO a dû annuler 14 voyages, en plus d'accuser des retards variant de 6 à 7 minutes sur quelques lignes. Samedi, une dizaine de trajets avaient été annulés.

Rappelons que les chauffeurs et les employés d'entretien refusent également de faire des heures supplémentaires et choisissent eux-mêmes leur tenue vestimentaire.

La partie patronale et le syndicat ont annoncé la reprise prochaine des négociations, dès le 30 janvier. Plusieurs dates sont également prévues en février pour tenter de conclure une entente.

Avec les renseignements de Claudine Richard et Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine