Retour

Honoraires : Eric Hoskins demande aux médecins de reprendre les négociations

Le ministre de la Santé de l'Ontario, Eric Hoskins, presse l'Ontario Medical Association (OMA) de revenir à la table des négociations accusant l'organisation qui représente des médecins de la province de refuser de discuter d'une nouvelle entente sur leurs honoraires.

Un texte de Sophie Hautcoeur

Eric Hoskins affirme que depuis plus d'un an, son ministère demande à l'Ontario Medical Association de négocier une nouvelle entente sur les honoraires des médecins.

Il répète que les médecins de la province sont les mieux payés au Canada, gagnant en moyenne 368 000 $ par an, selon l'Institut canadien d'information sur la santé. Eric Hoskins ajoute avoir aussi augmenté le budget alloué à la rémunération des médecins de 140 millions de dollars cette année.

Un médecin a facturé 6,6 M$

Eric Hoskins dénonce aussi un système qui permet à certains médecins de facturer trois à quatre fois plus que des médecins de famille, des pédiatres ou des psychiatres.

« En 2014-2015, plus de 500 médecins ont facturé individuellement plus de 1 million de dollars à l'Assurance-santé; l'un d'eux a facturé à lui seul la somme ahurissante de 6,6 millions de dollars », dit le ministre qui précise que le nombre de médecins qui facturent plus d'un million de dollars a augmenté ces dernières années.

La province a un budget annuel de 11 milliards de dollars pour la rémunération des médecins. Selon Eric Hoskins lorsque le budget est dépassé, l'argent doit alors venir d'ailleurs et « limite notre capacité d'investir dans les soins à domicile, les hôpitaux, les services de santé mentale et bien d'autres services que les patients sont en droit d'attendre ».

Le ministre dit avoir envoyé une lettre à l'OMA le 4 avril dernier pour demander à l'organisme de revenir à la table des négociations et être prêt à avoir recours à un arbitrage pour en arriver à une entente.

Le Parti progressiste-conservateur estime que « le gouvernement s'en prend aux médecins pour justifier son gaspillage des fonds publics ».

La réponse de l'OMA 

Dans un communiqué, Mike Toth le présidente de l'Ontario Medical Association reproche au ministre de mal interpréter les faits. « Plutôt que de négocier en public [...], les médecins de l'Ontario demande que Hoskins clarifie sa position directement avec l'OMA », dit-il.

Mike Toth rappelle aussi qu'en octobre dernier, l'OMA a lancé une contestation fondée sur la Charte canadienne des droits et libertés contre le gouvernement de l'Ontario pour demander à la cour de décréter que les médecins ont le droit constitutionnel à un mécanisme de résolution de conflit par arbitrage exécutoire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine