Retour

Il y a 5 ans, le corps de Valérie Leblanc était retrouvé

Cela fait cinq ans, mardi, que Valérie Leblanc a été retrouvée morte dans un boisé derrière le campus Gabrielle-Roy du Cégep de l'Outaouais.

Le corps mutilé et brûlé de la jeune femme de 18 ans a été découvert le 23 août 2011. Chaque anniversaire replonge les membres de sa famille dans un cauchemar éveillé.

« Je me sens très fébrile encore. C'est comme si ça se reproduisait à chaque anniversaire. C'est comme un autre coup de poing, un autre coup dans le corps », lâche Julie Charron, la mère de Valérie Leblanc.

L'enquête ne progresse guère, au grand désespoir des proches de la jeune femme, qui aimeraient que justice soit rendue dans ce dossier.

« On aimerait ça que le tueur se fasse pogner. On ne sait pas comment que ça avance. On a l'impression que le dossier est tombé dans l'oubli. [Il n'] y a aucun nouvel élément qui a resurgi », déplore Julie Beaulieu, la cousine de la victime.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a émis un portrait-robot dans les jours qui ont suivi le meurtre.

L'homme à la casquette, qui aurait été aperçu dans le secteur du campus Gabrielle-Roy le jour du meurtre, n'a cependant jamais été identifié.

« On est convaincu qu'il y a un citoyen ou des citoyens qui ont de l'information qui peut être cruciale pour compléter notre enquête. On espère toujours recevoir cet appel-là », indique le porte-parole du SPVG, Jean-Paul Le May.

Un banc a été installé sur le campus, en souvenir de la jeune étudiante et un monument commémoratif a aussi été érigé dans le boisé où son corps a été retrouvé.

D'après un reportage de Florence Ngué-No

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine