Retour

Il y a 50 ans, la « nouvelle gare » d’Ottawa était inaugurée

Le 1er août 1966, la gare de VIA Rail, située sur le chemin Tremblay, dans le sud-est d'Ottawa, accueillait son tout premier train.

La veille, peu après minuit, le Panorama du Canadien National avait signé une page d'histoire, en devenant le dernier train à quitter la gare Union, au centre-ville d'Ottawa.

Le témoin était passé entre l'Ancien et le Nouveau Monde.

Un texte d'Emmanuelle de Mer

Dès le milieu du 19e siècle, des voies ferrées ont été construites pour atteindre Bytown, future capitale canadienne.

C'est en 1854 que le premier train s'arrête rue Sussex, à proximité de l'actuel pont Macdonald-Cartier.

En 1895, un terminus est inauguré au même endroit, remplacé 17 ans plus tard - en 1912 - par la gare Union, de style Beaux-Arts.

Trop de trafic au centre-ville

Par la suite, le trafic ferroviaire s'intensifie - particulièrement pendant et après la Première Guerre mondiale - amenant de plus en plus de circulation au coeur d'Ottawa.

Après la Deuxième Guerre mondiale, la gare Union constitue un centre nerveux important de la capitale nationale. De nombreuses voies ferrées y convergent, transportant passagers et biens en tout genre.

Les autorités municipales et fédérales décident alors de moderniser et d'embellir le centre-ville. Pour y parvenir, elles doivent réduire, voire supprimer le nombre de voies ferrées.

C'est ce que propose notamment le plan Gréber, publié en 1950.

Après avoir dans un premier temps concentré le trafic ferroviaire dans l'ouest d'Ottawa, on se rend à l'évidence : une toute nouvelle gare doit être construite, éloignée du centre-ville.

En un an, de 1965 à 1966, un bâtiment de « style international » est érigé, à 3 km du centre-ville et à proximité de la principale autoroute.

Le 1er août 1966, la gare de VIA Rail - qui a aussi gardé sa dénomination de gare Union - est inaugurée.

Un édifice patrimonial

C'est en 1996 que la gare de VIA Rail d'Ottawa est reconnue par le fédéral, dans le cadre de la Loi sur la protection des gares ferroviaires patrimoniales.

L'immeuble est considéré comme un des plus beaux exemples du « style international » en architecture au pays, selon le Répertoire canadien des lieux patrimoniaux.

Avec cet immeuble résolument contemporain, le Canadien National (CN) et le Canadien Pacifique (CP) voulaient projeter une « image moderne et futuriste du service ferroviaire à une époque où le chemin de fer était détrôné par d'autres modes de transport », souligne le répertoire.

CHRONOLOGIE DE L'HISTOIRE FERROVIAIRE À OTTAWA
(Source: Le mensuel Canadian Rail, publié en 1966 par la Canadian Railroad Historical Association)

3 décembre 1854 : Le premier train arrive à Bytown venant de Prescott, dans l'Est ontarien (Bytown & Prescott Railway). Un train devait arriver avant la fin de l'année, afin que Bytown soit reconnue en tant que capitale du Canada.

1870 : Une seconde compagnie de chemin de fer - la Brockville & Ottawa Railway Company - arrive à Ottawa le 15 septembre. Son terminus se situe sur la rue Broad, en face des chutes Chaudière.

1877 : Une troisième compagnie, propriété de la province de Québec - la Québec, Montréal, Ottawa et Occidental - se rend en gare, en décembre, à Hull. La compagnie construit en 1880 le pont Prince de Galles, qui enjambe la rivière des Outaouais. Le train transporte d'abord des biens, puis ses premiers passagers dès 1881.

1881 à 1884 : Les trois compagnies de chemin de fer sont intégrées dans le tout nouveau chemin de fer Canadien Pacifique (CFCP), en pleine expansion.

1895 : Inauguration le 3 décembre du premier terminus ferroviaire au centre-ville d'Ottawa, rue Sussex.

1er juin 1912 : Inauguration de la première gare du Grand Tronc, sur le site du terminus. Les travaux incluaient la construction d'un hôtel en face de la gare, devenu depuis le Château Laurier.

1920 : L'immeuble prend le nom de Gare Union

31 juillet 1966 : Le dernier train part de la gare Union, au centre-ville d'Ottawa.

1er août 1966 : Inauguration de la gare de VIA Rail ou nouvelle gare Union, située à 3 km du centre-ville.

1989 : L'ancienne gare Union, devenu le Centre de conférence du gouvernement fédéral, est reconnue comme édifice patrimonial.

1996 : La gare de VIA Rail est à son tour reconnue comme édifice patrimonial.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine