Retour

Impératif français déçu des nouvelles règles sur l'affichage des marques de commerce

L'organisme Impératif français estime que les nouvelles règles concernant l'affichage de marques de commerce en anglais, annoncées mardi par Québec, manquent de mordant.

En vertu de ces règles, les entreprises sur le territoire québécois devront désormais s'assurer d'avoir des mots en français pour accompagner leur marque de commerce anglaise.

Le nouveau règlement ne spécifie pas de taille requise pour ces éléments français. Ceux-ci ne sont pas tenus d'être prédominants par rapport à la marque de commerce. Par contre, ils devront être présents de façon permanente.

« On s'attendait à quelque chose de plus responsable », souligne le président d'Impératif français, Jean-Paul Perreault, qui souhaitait qu'on exige des entreprises de franciser leur nom.

« Il y a quelque chose là de particulièrement décourageant pour celles qui l'ont fait [franciser leur nom] et d'encourageant pour toutes celles qui ne voudront pas nous respecter », ajoute M. Perreault.

Il déplore aussi que les nouvelles règles ne prévoient rien concernant l'affichage sur Internet. « Le gouvernement a raté une occasion de mettre son poids pour s'assurer que l'identité québécoise en Amérique du Nord soit une identité comme elle se doit », explique-t-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine