La maison Simons a accueilli ses premiers clients, jeudi, aux Promenades Gatineau nouvellement rénovées, pour le plus grand plaisir des adeptes de magasinage de la région.

Les clients n'ont pas manqué le rendez-vous. Plusieurs dizaines de consommateurs ont fait la queue pour découvrir en primeur les nouvelles installations, et surtout le magasin Simons.

« Simons, c'est une compagnie québécoise, puis je veux encourager l'économie québécoise. Ils ont de bons produits et je ne voulais pas manquer ça », explique Mylène Robidoux, une cliente.

Le président de la chaîne de vêtement, Peter Simons, admet qu'il est sollicité par les Gatinois depuis au moins 15 ans.

« Je recevais des lettres régulièrement, j'ai eu des échanges avec toutes sortes de monde. C'est toujours pour nous le partenariat. Il faut trouver le bon endroit, le bon partenaire », explique-t-il.

Un écrin tout neuf

Après 20 ans sans travaux majeurs, les 110 millions de dollars investis dans le centre commercial ont permis de réaliser une véritable cure de jouvence.

« On devait se faire une petite beauté. On n'était pas trop sexy, puis là, on s'est fait une petite beauté. Je suis heureux », explique Michel Brouillard, le vice-président du volet commercial d'Oxford, l'entreprise qui possède le centre.

Le président de la Chambre de Commerce de Gatineau, Antoine Normand, espère que ces rénovations majeures permettront de réduire les fuites commerciales vers l'Ontario et les grands centres québécois.

« D'avoir cette offre commerciale-là, à Gatineau, va garder de l'argent ici et va donc créer des emplois qui auraient été créés à l'extérieur de la ville », se réjouit-il.

Une concurrence pour les petits commerces

L'engouement n'est pas le même chez certains petits commerçants de la région, particulièrement ceux qui œuvrent dans le domaine de la mode.

L'arrivée d'une entreprise comme Simons pousse les plus petits joueurs à s'adapter et à anticiper une baisse de l'achalandage.

« C'est certain qu'à court terme, ça a un impact non négligeable. Surtout dans une industrie qui est en perte de vitesse puis qui cherche à se renouveler », signale le propriétaire du magasin St-Amour Style & Mode, Benoît St-Amour.

Cependant, les responsables des Promenades Gatineau affirment qu'ils ne ferment pas la porte aux entreprises locales.

« On a relocalisé et rénové 35 magasins. Vous en avez vu qui sont partis, mais on ne met jamais personne dehors. Parce qu'on est conscients que des locataires locaux ont leur place chez nous », souligne Michel Brouillard.

La phase deux des rénovations des Promenades Gatineau est prévue dès cet automne, avec l'ajout de restaurateurs et d'autres grandes marques de la mode.

Par ailleurs, la Maison Simons ouvrira un magasin au centre Rideau, à Ottawa, l'an prochain.

D'après des reportages de Laurie Trudel et Patrick Foucault

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine