Retour

Incendie au 420, boulevard de la Cité-des-Jeunes : la police de Gatineau a fait une arrestation

Les enquêteurs du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) ont procédé, vendredi, à l'arrestation d'une personne relativement à un incendie survenu au 420, boulevard de la Cité-des-Jeunes, à Gatineau, jeudi.

Les policiers ont été chargé de l'enquête tôt vendredi après-midi. Peu de temps de après, suffisament de preuves avaient été récoltées afin de procéder à l'arrestation.

La scène où a eu lieu l'incendie n'était pas protégée pendant la nuit de jeudi à vendredi, ce qui a pu nuire à l'enquête du SPVG, croit sergent Jean-Paul Lemay.

L'enquête criminelle menée par le corps de police gatinois se poursuit afin de déterminer si des accusations pourraient être portées dans cette affaire.

Feu de cuisson

Un peu plus tôt dans la même journée, les pompiers de Gatineau ont confirmé qu'un feu de cuisson était  à l'origine de l'incendie majeur qui a jeté à la rue près de 200 personnes.

Les pompiers étaient de retour sur les lieux du sinistre, vendredi matin, afin d'évaluer l'étendue des dégâts.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le feu a pris naissance dans un logement du dernier étage de ce complexe de 180 appartements.

Plus précisément, c'est une casserole laissée sans surveillance qui est à l'origine du feu, qui s'est ensuite propagé au toit et à d'autres logements.

Des personnes sinistrées sont venues dans le courant de la matinée afin de récupérer des objets et des effets personnels qui sont restés dans les appartements.

Selon les gestionnaires de l'immeuble, les locataires ne pourront pas réintégrer leur domicile avant au moins une semaine.

Plusieurs d'entre eux ont été pris en charge par la Croix-Rouge qui leur a fourni un toit et des produits de subsistance en attendant qu'ils se réorganisent.

« Aujourd'hui, les sinistrés qui sont à l'hôtel vont être rencontrés par des organismes communautaires afin de vérifier leur capacité de se relocaliser », indique la superviseure de l'équipe d'intervention en sinistres individuels de la Croix-Rouge, Anne Boutin.

À écouterl'entrevue avec Anne Boutin de la Croix-Rouge lors de l'émission Sur le vif

Cette aide temporaire a été prolongée à quatre nuits plutôt que trois.

Par ailleurs, la Croix-Rouge fera le point sur la situation avec les policiers, les pompiers et la Ville de Gatineau lors d'une réunion prévue à 15 h.

Avec des informations de Jérôme Bergeron

Plus d'articles

Commentaires