Retour

Incendie en Alberta : des pompiers de l’Outaouais à l’assaut de « la bête »

Un groupe de 44 pompiers, dont 8 qui viennent de l'Outaouais, s'envoleront mardi matin pour l'Alberta. Ils participeront aux opérations de lutte contre les incendies de forêt qui se déroulent en ce moment là-bas, notamment à Fort McMurray.

Un texte d'André Dalencour

Les pompiers de l'Outaouais partiront de Val-d'Or, à 10 h 40, et ils se rendront à Edmonton en Alberta. Cette opération est coordonnée par la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), en collaboration avec le ministère des Forêts du Québec.

Le groupe connaîtra son assignation finale ultérieurement, mais selon Robert Lemay, qui est agent à la prévention et à l'information à la SOPFEU, ils pourraient être amenés à faire du travail de supervision ou à intervenir sur le terrain.

Une belle expérience

Robert Lemay admet que l'ampleur de l'incendie représentera tout un défi pour ces combatants du feu, bien que ces derniers soient déjà aguerris. À l'entendre, il s'agit d'une très belle expérience professionnelle et humaine pour eux.  

« On parle d'un feu extrêmement violent. Sauf qu'il faut penser qu'au Québec, ces dernières années, on a quand même eu des incendies dans une moindre proportion, qui avait quand même une bonne intensité », rappelle-t-il.

Il ajoute qu'un sentiment de fébrilité anime les troupes, même si les pompiers sont conscients que la situation à Fort McMurray a de lourdes conséquences environnementales et matérielles, notamment pour les évacués.

« Ils sont très au courant au niveau de ce qui peut arriver en Alberta. Évidemment, tout le monde a vu les images spectaculaires dans les différents médias. Donc nos gens savent un peu vers quoi ils s'en vont », affirme M. Lemay.

Multiplication des offres d'aide

Par ailleurs, la SOPFEU dit faire face à un afflux de demandes de personnes qui souhaiteraient se rendre en Alberta pour participer aux opérations sur le terrain.

Bien que « cet élan de générosité est très apprécié », indique l'organisme dans une publication sur sa page Facebook, « les ressources demandées par l'Alberta doivent s'inscrire dans le contexte des échanges déjà établis par les ententes entre les provinces. »

Il faut savoir en effet que dans le cadre de l'Accord d'aide mutuelle en cas d'incendies de forêt, le Québec peut être amené à donner un coup de main ou à recevoir de l'aide des autres provinces et des territoires.

Feu de forêt à Fort McMurray

Plus d'articles

Commentaires