Retour

Infestation de coquerelles dans un édifice de Gatineau

Les résidents d'un immeuble d'appartements de Gatineau sont aux prises ces jours-ci avec une infestation d'insectes indésirables. Il s'agit de locataires du bâtiment situé au 20, rue Claire, un édifice administré par l'Office municipal d'habitation de Gatineau (OMHG).

Au total, 23 des 96 logements que compte l'immeuble sont infestés par des coquerelles.

L'un des résidents de l'édifice, Michel Gauthier, qui avait dû composer avec un problème de punaises de lit il y a un an, trouve la situation déplorable.

« Moi, je suis rendu en dépression nerveuse; je prends des antidépresseurs depuis hier. À un moment donné, c'est ça où tu te retrouves à Pierre-Janet », raconte M. Gauthier.

D'autres résidents sont inquiets de la situation. « C'est du monde qui n'est pas propre peut-être et qui amène ça ici », estime Germaine St-Jacques, une locataire de l'immeuble. De son côté, la résidente Francine Fournier juge que la propreté des lieux est déficiente. « C'est plein de déchets partout et le monde ne fait pas attention », explique-t-elle.

Selon Michel Bilodeau, propriétaire de Gestion parasitaire Pro-Tech à Gatineau, les coquerelles peuvent être la cause des problèmes de santé, notamment parce qu'elles ont tendance à se réfugier dans les cuisines et les appareils électriques. « Ça peut infester la nourriture en mettant des excréments ou de l'urine sur les ustensiles », précise-t-il.

L'immeuble entier sera traité

L'Office municipal d'habitation a rencontré mercredi les occupants pour leur expliquer son plan d'extermination qui durera deux semaines. Les locataires doivent notamment déplacer leurs meubles, ce qui déplait à certains.

« Moi, je suis tannée de tout le temps déplacer les affaires », souligne Clairisse Lalande, une des résidentes.

« On s'est dit qu'à 23 sur 96, ça valait la peine de traiter l'ensemble de l'immeuble pour essayer le plus possible d'éradiquer, puis surtout éviter la migration des insectes vers des logements qui n'auraient pas été traités », explique Annie Brassard, agente des communications pour l'OMHG.

L'Office municipal d'habitation de Gatineau explique que cet immeuble est le seul de son parc à être touché par une telle infestation.

D'après le reportage de Godefroy Macaire Chabi

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine