Retour

Inondations : des résidents de Gatineau quittent leur domicile

La Ville de Gatineau a ouvert un centre de services pour sinistrés au centre communautaire Jean-René-Monnette.

Si aucun ordre d'évacuation n'a été donné, des évacuations préventives et volontaires ont déjà commencé plus tôt vendredi, particulièrement dans le secteur du boulevard Hurtubise. La Croix-Rouge a été appelée en renfort pour combler les besoins de première nécessité des sinistrés comme l'hébergement, l'alimentation, l'habillement et le soutien moral.

Les résidents des adresses entre le 925 et le 1463 boulevard Hurtubise ayant exprimé le besoin d'être relocalisés doivent se présenter au centre afin de s'identifier. Un service de transport, offert à partir du centre, a été mis en place pour eux.

À la mi-journée, vendredi, 80 maisons étaient isolées sur le boulevard Hurtubise en raison de la crue des eaux.

« À ce point-ci, l'évacuation se fait sur une base volontaire, de la part des citoyens, car il n'y a pas d'enjeux de sécurité imminents à la personne », a déclaré le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

Le maire Pedneaud-Jobin a d'ailleurs déclaré que la Ville de Gatineau n'était pas encore au point d'ordonner des évacuations comme cela a été le cas dans d'autres municipalités de l'Outaouais. 

« On n'est pas là. On n'en est pas à des évacuations. Ce n'est pas Saint-André-Avellin, ce n'est pas ça du tout », a-t-il affirmé en faisant référence à l'état d'urgence qui a été décrété hier. 

La Ville déploie des effectifs

L'administration municipale affirme que 5 cm sont attendus d'ici samedi, ce qui pourrait empirer la situation. Elle a donc prévu un important déploiement d'effectifs pour protéger la population.

Vendredi, 200 employés étaient dédiés aux inondations, notamment une soixantaine d'employés du Service de sécurité incendie, plus d'une dizaine de policiers et plus d'une centaine d'employés du Service des travaux publics.

Un centre de coordination des mesures d'urgence est ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours su 7 depuis mercredi. Depuis ce jour, 48 000 sacs de sables ont été distribués.

Les autorités sont toujours sur un pied d'alerte, puisque le niveau de la rivière des Outaouais ne cesse de monter. La Municipalité a fermé certaines rues et limité l'accès à d'autres. Ainsi, un avis de circulation locale seulement sur le boulevard Hurtubise, entre les 517 et 925, boulevard Hurtubise, a été diffusé. La rue Jacques-Cartier est fermée à la circulation entre les rues Saint-Antoine et Saint-Louis.

De plus, la distribution de sacs de sable a été déplacée du 830, rue Hurtubise à l'intersection du boulevard Hurtubise et de la rue Campeau.

Même s'il n'y a aucun ordre d'évacuation à Gatineau, cela pourrait changer. Déjà, jeudi soir, un homme qui revenait du casino a dû attendre toute la nuit dans son camion sur la rue Campeau, près du boulevard Hurtubise dans le secteur de Gatineau, car il ne pouvait retourner chez sa fille qui habite dans la section fermée à la circulation.

« J'ai passé la première flaque d'eau. J'ai été voir deux hôtels, mais c'était complet. Donc, je suis revenu et j'ai dormi dans mon camion », raconte Clément Gagné.

Pour consulter la carte sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Plus d'articles

Commentaires