Retour

« Je suis vraiment désolé », les excuses de Devontay Hackett reconnu coupable du meurtre de Brandon Volpi

L'homme de 21 ans reconnu du meurtre au second degré de Brandon Volpi a présenté ses excuses à la famille de la victime jeudi, quelques jours avant qu'un juge de la Cour suprême décide du sort de l'accusé.

Lors de l'audience, Devontay Hackett s'est tourné vers le père de Brandon Volpi pour lui dire : « Je suis sincèrement désolé pour cette perte et la souffrance endurée par la famille de Brandon Volpi dans cette épreuve »

En juin 2014, Brandon Volpi est poignardé à mort lors d'une bagarre à la fin d'une soirée de bal de finissants, à l'extérieur de l'hôtel Les Suites, dans le centre-ville Ottawa. Un mandat pancanadien est lancé pour retrouver l'auteur du crime. Plus d'un mois plus tard, Devontay Hackett, alors âgé de 18 ans, est arrêté à Toronto et accusé du meurtre de Volpi.

L'émotion était palpable pendant toute la durée de l'audience jeudi.

Alors qu'un procureur de la Couronne parlait, une femme s'est levée pour crier : « Il va prendre le blâme pour tout le monde, est-ce juste, ça? »

Lors du procès la défense avait insisté sur le fait que l'arme du crime n'avait pas été retrouvée.

La Couronne a soutenu pour sa part que Brandon Volpi avait été poignardé alors qu'il venait en aide à un camarade de classe, au cours d'une querelle liée à la disparition d'un téléphone cellulaire.

Le 17 février dernier, le jury composé de huit hommes et de quatre femmes a finalement tranché en faveur de la Couronne, qui soutenait que l'accusé s'était battu avec un couteau et qu'il avait coupé la gorge du jeune homme, alors âgé de 18 ans.

La Couronne a demandé jeudi que Devontay Hackett ne puisse pas être admissible à la libération conditionnelle pendant 12 à 13 ans. La défense a demandé 10 ans.

Le juge Charles Hackland décidera de la peine lundi.

Plus d'articles

Commentaires