Retour

Jean-François Lisée au PQ : des réactions mitigées en Outaouais

L'élection de Jean-François Lisée à la tête du Parti québécois suscite des réactions détonnées dans la région.

Le président du PQ en Outaouais, Jean-François Primeau, estime que le nouveau chef devra faire face à de nombreux défis, notamment ceux de rassembler les membres de l'Outaouais.

À ses yeux, Jean-François Lisée devra prendre en considération plusieurs dossiers.

De son côté, l'ancien député bloquiste Richard Nadeau ne cache pas sa critique face au nouveau chef.

Il affirme vouloir donner la chance au coureur, mais dit avoir été déçu lorsque Jean-François Lisée a comparé Alexandre Cloutier à l'imam controversé Adil Charkaoui.

« Les membres du PQ ont voté surtout dans les instincts les plus défavorables à une discussion franche et honnête », martèle l'ancien député.

Richard Nadeau ajoute que le premier défi pour Jean-François Lisée est d'ordre national, soit celui de rallier les Québécois à la cause souverainiste.

Il aura fallu deux tours pour déterminer le gagnant, et c'est Jean-François Lisée qui a été élu nouveau chef du Parti québécois avec 50,63 % des voix. Après cinq mois d'une course à la direction qui aura été plutôt mouvementée, il devient le neuvième chef dans l'histoire du parti souverainiste fondé en 1968.

Le taux de participation, à la fermeture du vote, était de 75,09 %. C'est plus qu'en 2015 (73 %), mais moins qu'en 2005 (77 %).

Selon les informations de Jérôme Bergeron

Plus d'articles