Retour

Jean Lessard lance un plaidoyer pour mieux financer l'aéroport de Gatineau

De retour de Lévis, où il participait à une conférence initiée par l'Union des municipalités du Québec sur l'avenir du transport aérien en région, le président de l'aéroport exécutif de Gatineau-Ottawa (AEGO), Jean Lessard, a lancé un appel pour un accroissement du financement de la structure.

Les problèmes financiers de l’AEGO ont été récurrents au cours des dernières années et la Ville a dû mettre la main à la poche pour combler ses pertes à de nombreuses reprises.

À la suite de l’adoption d’un plan de relance, la structure a affiché un bilan annuel positif pour 2016, avec un léger surplus de 54 162 $.

Mais selon M. Lessard, il ne faut pas s’arrêter à ce que montrent les livres de comptes, car « il n’y a pas un aéroport régional qui est rentable », fait-il remarquer.

Il croit surtout que c’est un levier à part entière d’un point de vue économique, qui offre un potentiel de croissance important auprès de la clientèle d’affaires notamment.

« C’est rapide, ils atterrissent, ils débarquent, ils s’en vont dans leur entreprise et font le tour. Ils vont voir les gens économiques de la région, font du développement, puis après ça repartent dans leur coin », détaille-t-il.

Investir plus?

Selon M. Lessard, depuis l’élaboration du plan de relance, il a été établi que l’ajout de service permettrait de développer le secteur aéronautique à Gatineau.

Il dit d’ailleurs qu’il travaille actuellement sur quatre projets en particulier, avec à la clé un investissement de 2 millions de dollars en financement public.

« On a un parc industriel à développer, puis il y a des projets qui pourraient arriver si on va dans le côté aéronautique, qui peuvent amener beaucoup d’emploi à Gatineau », assure le conseiller du district de Rivière-Blanche.

Jean Lessard soutient que des démarches sont effectuées régulièrement auprès des députés provinciaux.

« Ce qu’on demande au gouvernement du Québec, c’est de nous aider dans les infrastructures pour les garder à jour, pour qu’on puisse en faire plus pour inviter les gens à vouloir investir aux alentours des aéroports pour développer notre économie », justifie-t-il.

Les municipalités veulent aussi faire un front commun pour présenter prochainement un certain nombre de doléances au gouvernement provincial.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine