Retour

Jeanne Charlebois affrontera une ancienne amie lors du prochain scrutin municipal à Hawkesbury

À Hawkesbury, la mairesse actuelle Jeanne Charlebois aura finalement une adversaire lors de l'élection municipale du 22 octobre prochain.

Un texte de Denis Babin

C'est nulle autre que son ancienne amie, l’avocate à la retraite Paula Assaly, qui a mis fin au suspense en confirmant vendredi matin qu’elle allait briguer la mairie de Hawkesbury.

« Partout où j’allais, je me faisais questionner à savoir si j’étais pour me présenter oui ou non. [...] Finalement, j’ai pris la décision que, oui, je vais déposer ma nomination au poste de maire », a-t-elle annoncé.

D'entrée de jeu, Paula Assaly est sans équivoque : ne comptez pas sur elle pour mener un campagne négative contre la mairesse Jeanne Charlebois.

« Je me présente parce que je veux que la Ville de Hawkesbury réalise son plein potentiel. […] Cela n’a rien à faire avec la mairesse actuelle », a ajouté la femme de 65 ans.

Un litige qui refait surface

Dans un contexte électoral, il est toutefois impossible de passer sous silence la poursuite intentée par la Ville de Hawkesbury en 2016 contre le Centre culturel Le Chenail, un organisme présidé par Paula Assaly.

Durant cet épisode, Paula Assaly et certains élus, la mairesse Jeanne Charlebois en tête, étaient à couteaux tirés, alors que le conseil cherchait à évincer le Centre culturel Le Chenail de la Maison de l’île, une propriété qui appartient à la Ville. La Cour supérieure de l’Ontario a toutefois rejeté la requête de la municipalité qui a tenté de faire invalider le bail de dix ans signé par l’organisme en 2014.

« Nous, le Centre culturel, nous avions deux choix, parce que c’est la Ville qui avait commencé les démarches [devant les tribunaux]. On avait le choix de [sortir de la Maison de l’île] ou de se défendre », raconte Paula Assaly.

Cette dernière a dit ne pas avoir l’intention de s’inspirer de la stratégie épousée par Jeanne Charlebois lors du dernier scrutin municipal en 2014 en faisant campagne en équipe avec d’autres candidats.

« J’ai connaissance qu’il y a au moins cinq nouvelles personnes qui veulent se présenter au niveau du conseil municipal. Je préfère que les candidats fassent leurs propres devoirs », a indiqué Mme Assaly, qui dévoilera sa plateforme électorale au moment jugé opportun.

Jointe au téléphone, la mairesse Jeanne Charlebois, qui a fait part de ses intentions de briguer un autre mandat il y a quelques mois, a refusé de commenter l’arrivée de Paula Assaly dans la course à la mairie.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards