Retour

Jeux du Canada : laisser sa trace... et ses souliers à Winnipeg

L'Ontario et la Colombie-Britannique, qui occupent respectivement le 1er et le 2e rang au classement des médailles des Jeux d'été du Canada qui se déroulent à Winnipeg, ont mis de côté leur rivalité pour un instant, le temps de faire un don important, à un organisme de la capitale manitobaine.

Un texte de Patrick Henri

Des centaines de paires de souliers qui ont fait le voyage vers Winnipeg pour les Jeux du Canada ne prendront pas de vol de retour dimanche, à la fin des jeux. Le Boys and Girls Club de Winnipeg, de son côté, se retrouve plus riche de 450 paires de souliers de sport : surtout des espadrilles, mais aussi des souliers de soccer et de baseball.

La majorité de ces 400 paires vient de la Colombie-Britannique et de l’Ontario. L'Alberta et le Nunavut ont aussi contribué à faire augmenter l'ampleur du don.

C’est la quatrième fois que la délégation britanno-colombienne laisse un cadeau à la communauté qui accueille les Jeux. Entre 2011 et 2015, ce sont des vêtements et de l’équipement sportif qui avaient été donnés.

Eric Chéné, chef de mission adjoint pour la Colombie-Britannique, mentionne que les membres de l'équipe de mission savaient que l'Ontario cherchait à poser un geste semblable. Ils les ont donc invités à se joindre au projet, et l'invitation a été acceptée.

Certains souliers sont neufs, tandis que d'autres ont été portés, mais sont toujours en très bon état.

« Les athlètes de 14 et 15 ans changent de souliers tous les deux ou trois mois, dépendant de leur croissance, explique M. Chéné. Ils n’ont pas le temps de les user. »

Pour les représentants de l'Ontario, il est important de sensibiliser les jeunes membres de la délégation au fait que tous n'ont pas la même chance qu'eux.

Pourquoi le Boys and Girls Club ?

Eric Chéné mentionne que c’est toujours un défi de déterminer à quelle organisation le don sera remis. C’est en discutant avec des responsables de la société hôte des jeux que le Boys and Girls Club de Winnipeg a été ciblé comme organisation pour recevoir un don.

Michelle Schmidt, directrice des programmes pour le Boys and Girls Club de Winnipeg, dit qu'une seule paire de chaussures peut changer bien des choses pour ceux qui n'ont pas les moyens de s'en procurer.

En plus des souliers, l’organisme qui vient en aide aux jeunes a reçu un chèque de 1000 $ de la part de la Société des Jeux de la Colombie-Britannique, qui est responsable de former l’équipe de la province pour les Jeux du Canada.

Le représentant de la délégation de la Colombie-Britannique n’écarte pas la possibilité que le Boys and Girls club devienne l’organisme choisi par son équipe pour les autres Jeux du Canada à venir, car, dit-il, ce groupe existe dans presque toutes les grandes villes,

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine