Retour

Jim Watson dresse son bilan avant la rentrée à saveur électorale

En entrevue à Radio-Canada, le maire d'Ottawa Jim Watson a dressé jeudi un bilan de l'année, avant la pause estivale et une rentrée à forte saveur électorale.

Deux sujets controversés ont marqué les dernières séances du conseil municipal à Ottawa : le projet de construction d'un tour de 65 étages et le possible retard dans la mise en service du train léger.

Lors du dernier conseil municipal avant la pause estivale mercredi, une large majorité des conseillers ont voté en faveur du projet de construction, soit 16 conseillers pour et 5 contre, dont Catherine McKenney, la conseillère du quartier où l'édifice devrait être érigé.

« C'est un bon projet pour la revitalisation de ce secteur dans le centre-ville », juge pour sa part le maire, rappelant les plaines LeBreton abriteront aussi un nouvel aréna pour les Sénateurs d'Ottawa.

Pour M. Watson, la construction de cet édifice, qui sera le plus haut d'Ottawa, une fois construit, favorisera l'utilisation du train léger par les Ottaviens.

« C'est nécessaire pour nous de construire de grands édifices au milieu des transports en commun », argumente-t-il.

Ce projet serait situé dans un emplacement privilégié pour la densification du centre-ville, puisqu'il serait aménagé juste en face de la future station de train léger Bayview.

Train léger : la date du 2 novembre respectée

Jim Watson a assuré qu'il ne prévoyait pas de retard pour le lancement du train léger, alors que le directeur général d'OC Transpo, John Manconi a annoncé au début du mois qu'il ne pouvait pas garantir que la construction du train léger sur rail sera terminée d'ici le 2 novembre.

La construction d'une des stations est terminée dans l'est de la ville et des tests sont effectués dans les tunnels à l'ouest.

Par ailleurs, le maire Jim Watson attend du gouvernement provincial et fédéral des fonds pour la phase 3 du train léger, ceux pour la phase 2 ayant déjà été promis.

« J'ai confiance que les deux paliers du gouvernement soient là pour nous pour la phase 3 », croit le maire.

Un candidat sans adversaire

La rentrée 2018 sera décisive pour le maire qui est candidat à sa propre succession pour les prochaines élections municipales prévues le 22 octobre 2018. Il a officiellement lancé sa campagne en mai dernier. Il a été élu à ce poste de 1997 à 2000, puis de 2010 jusqu'à maintenant, il brigue donc son 4e mandat.

M. Watson dit vouloir être réélu pour poursuivre des dossiers comme le projet immobilier Zibi, la nouvelle Bibliothèque centrale d'Ottawa et la revitalisation des plaines LeBreton.

Bien que les noms de quelques autres prétendants potentiels aient circulé, dont ceux de Paul Dewar, Diane Deans et Vern White, Jim Watson n'a pour le moment aucun adversaire officiel.

Le prochain conseil municipal se tiendra le 29 août.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque