Retour

Jonathan Pitre saura bientôt si sa greffe de moelle osseuse est un succès

Le traitement expérimental auquel se soumet présentement Jonathan Pitre aux États-Unis franchira une nouvelle étape jeudi. Le Franco-Ontarien de 16 ans subira une biopsie pour permettre aux médecins de vérifier si sa greffe moelle osseuse a bien fonctionné.

Le natif de Russell a été opéré le 8 septembre dans un hôpital du Minnesota. Son système immunitaire est très affaibli puisque son corps ne produit toujours pas suffisamment de globules blancs, selon sa mère Tina Boileau, qui est aussi sa donneuse.

La production de globules blancs est un indice du succès de l'intervention. Malgré tout, le duo conserve espoir et attend avec impatience les résultats de la biopsie, qui seront connus vendredi. En fonction des réponses qu'auront les médecins, ils pourraient décider de procéder à une deuxième greffe si la première n'a pas fonctionné. Les nouvelles cellules doivent permettre à la peau du jeune homme de se régénérer.

Jonathan Pitre souffre de l'épidermolyse bulleuse, connue également comme le syndrome de l'enfant papillon. Il s'agit d'une rare maladie génétique incurable et extrêmement douloureuse, qui cause la formation de cloques ou la rupture de la peau à la moindre friction.

Tina Boileau et son fils sont installés au Minnesota depuis le mois d'août pour participer au traitement médical expérimental du Dr Jakub Tolar. L'objectif est de freiner la maladie, dans l'espoir de permettre à Jonathan Pitre d'avoir une meilleure qualité de vie.

Il est le premier Canadien à se soumettre à ce traitement aux États-Unis.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque