Retour

Jour de grève pour 12 000 travailleurs de l'Outaouais

Un peu plus de 12 000 travailleurs du secteur public québécois débrayent aujourd'hui en Outaouais. Des piquets de grève sont tenus devant plus d'une soixantaine d'établissements dans la région, dont des écoles, des centres jeunesse, des CHSLD et des CLSC.

C'est que le Front commun intersyndical amorce une première série de débrayages qui se dérouleront en alternance dans l'ensemble des régions du Québec jusqu'à mercredi.

La grève touche notamment les écoles des commissions scolaires au Cœur-des-Vallées, des Portages-de-l'Outaouais, des Hauts-Bois-de-l'Outaouais, des Draveurs et Western Québec, où les cours sont suspendus et les services de garde sont fermés. Les trois campus du Cégep de l'Outaouais ainsi que le Cégep Héritage sont aussi touchés.

Des grévistes se font aussi entendre devant l'hôpital de Gatineau pour dénoncer les compressions dans le milieu de la santé. « C'est une grève légale, encadrée par la Loi des services essentiels », rappelle Andrée Poirier, vice-présidente de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais.

Les conventions collectives du secteur public sont échues depuis le 31 mars dernier. Si l'impasse persiste aux tables de négociation, le Front commun intersyndical entend tenir d'autres journées de grève les 9 et 10 novembre ainsi que les 1er, 2 et 3 décembre.

D'autres grèves à venir

En Outaouais, les écoles des commissions scolaires au Cœur-des-Vallées, des Portages-de-l'Outaouais, des Draveurs seront de nouveau fermées mercredi, en raison cette fois de la grève de la Fédération autonome de l'enseignement. Ce syndicat représente 5000 enseignants dans la région.

Par ailleurs, la commission scolaire Western Québec annule également ses cours et suspend ses services de garde le 4 novembre en raison d'une grève du personnel de soutien.

Plus d'articles

Commentaires