Retour

Journée de la sage-femme : il y a place à amélioration

Ce 5 mai, on a célébré la Journée internationale de la sage-femme. Le Canada compte plus de 1300 sages-femmes sur son territoire. Selon des données compilées par Statistique Canada, elles auraient participé à plus de 275 000 accouchements.

Un texte de Angie Bonenfant

Depuis les années 1990, le nombre de sages-femmes a explosé au Canada. Il faut dire que la demande pour ce type de service professionnel est, elle aussi, en hausse.

Malgré tous les progrès réalisés dans ce domaine, les sages-femmes continuent à lutter pour leur reconnaissance professionnelle au pays.

1. Pas légal partout

La profession est légalement reconnue partout au pays, sauf au Nouveau-Brunswick, au Yukon, à l'Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve-et-Labrador. C'est l'Ontario qui a été la première province à légaliser la pratique de sage-femme, en 1994. Au Québec, le gouvernement a décidé d'emboîter le pas, dès 1999.

2. Inéquité salariale

Les sages-femmes canadiennes se battent toujours pour obtenir un salaire équivalent à celui des hommes. La profession, largement dominée par les femmes, est victime de discrimination salariale, selon l'Ontario Midwife, un organisme qui défend leurs droits. Dans cette province, l'écart salarial est de 48 %, selon l'évaluation de l'organisme.

3. Conditions de travail

Les sages-femmes seraient plus souvent sur appel que n'importe quel autre professionnel de la santé, selon l'Association canadienne des sages-femmes. La plupart seraient disponibles 24 heures sur 24. Au Canada, les sages-femmes sont payées selon deux types de rémunérations : elles sont soit travailleuses autonomes, c'est-à-dire payées pour chaque cliente suivie, ou elles sont des employées de l'État.

Malgré leur proximité géographique, le Québec et l'Ontario ont adopté une approche différente.

Au Québec, seules 180 sages-femmes sont en activité. C'est quatre à cinq fois moins qu'en Ontario.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine