Retour

KROY et Milk & Bone : un mariage parfait pour Camille Poliquin

« Et si ça ne fonctionnait pas? » C'est une question que Camille Poliquin, membre du duo electro-pop Milk & Bone, ne s'est jamais posée, car la musique l'habite depuis toujours. Celle-ci est devenue, à son grand bonheur, son entreprise et son gagne-pain.

Un texte de Marie-Ève DuSablon

Laurence Lafond-Beaulne et Camille Poliquin ont lancé leur deuxième album, très attendu du public, Deception Bay, le 2 février au centre d’arts contemporains Le Livart, en plein cœur du Plateau-Mont-Royal, à Montréal.

« On voulait que les gens puissent nous rencontrer, on voulait profiter du moment avec les gens sans être stressés par un spectacle », raconte Camille Poliquin, juste avant son spectacle solo, où elle emprunte le pseudonyme KROY, au Centre national des arts d'Ottawa samedi.

Dès la sortie de son premier album, Little Mourning, le duo québécois s'est rapidement imposé dans l'industrie de la musique, au Québec comme en Europe.

Pour Deception Bay, le duo proposera un spectacle plus chorégraphié, avec un jeu d’éclairage et une scénographie plus complexe.

« Il nous reste un mois pour tout préparer. Il va y avoir une structure, des éclairages. Par rapport au premier, ça va bouger plus », affirme Camille Poliquin.

Leur son électrisant rempli de douceur sera aussi transporté aux États-Unis lors de la tournée. Le duo Milk & Bone sera de passage à Ottawa le 2 mars, au club The 27.

KROY toujours vivante

Est-ce que la carrière de KROY, c'est-à-dire Camille Poliquin en solo, sera mise en suspens? C’est une question qui brûle les lèvres de plusieurs.

« Non! KROY est bel et bien toujours présente », répond fièrement l'artiste.

« J’ai lancé mon album en 2014, puis le premier album de Milk & Bone en 2016, alors on dirait qu’on s'échange un peu la balle », explique-t-elle.

Camille Poliquin est une musicienne aguerrie qui pratique le métier depuis plus d’une décennie. À 12 ans, elle est partie en tournée avec le Cirque du Soleil, avec qui elle a chanté durant deux ans.

« C’est l’amour de la scène qui m’est resté surtout. J’adore chanter, ça m’a aussi appris la rigueur. »

Les deux amies dans la vingtaine ont aussi collaboré avec de nombreux artistes québécois avant de former le duo, issu du programme de jazz au Cégep Saint-Laurent.

Elles souhaitent maintenant que le train du succès ne s’arrête jamais.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine