Retour

L'accès à la mine Wallingford-Back totalement bloqué?

Le gouvernement du Québec présentera un plan aux élus régionaux mercredi en ce qui concerne la mine Wallingford-Barck, qui est située dans la municipalité de Mulgrave et Derry, en Outaouais. Or, si le plan prévoit que le site sera complètement bloqué au cours des prochains mois, les riverains de la mine, qui se disent dérangés par les visiteurs, sont sceptiques.

Un texte de Florence Ngué-No

Les visiteurs viennent en grand nombre pour découvrir le site de la mine Wallingford-Back, mais cette ancienne mine de quartz n'est pas aménagée pour recevoir des touristes. Le bruit, la circulation, les déchets des nombreux visiteurs qui s'y rendent continuent d'exaspérer les résidents locaux.

« Le monde passe ici tous les jours. Certains ont essayé d'entrer par effraction chez mon voisin », a raconté Serge Morin, un riverain.

Selon le journal local Le Bulletin, le MERN envisage d'installer des poteaux coulés dans du béton pour bloquer l'accès, sans pour autant exclure l'option d'un projet récréotouristique.

Certains résidents locaux se disent sceptiques face à cette décision. « Ils vont encore tout briser et ils vont rester là. Les jeunes ont trouvé un endroit où faire la fête et où ça ne coûte rien », a réagi Dominique, une riveraine.

Le site avait déjà été fermé avec un grillage, mais il a été cisaillé à plusieurs reprises.

« Je suis un peu sceptique, parce que dans le passé, ils en ont mis des clôtures et le monde réussi à les ouvrir et à les saccager. Ce qui m'inquiète un peu, c'est que l'achalandage va peut-être continuer quand même », a poursuivi Serge Morin.

Pour Jean-Marie Duchamp, un autre riverain, la solution idéale aurait été le dynamitage de la mine. « Ça fait mal au coeur, mais j'espère que le ministère va réussir à la sécuriser et que nous allons retrouver la paix », avance-t-il.

Le regroupement Les amis de la mine Back, qui militent pour le développement d'un projet récréotouristique, se réjouissent. Ils sont soulagés de savoir que la mine ne sera pas détruite dans l'immédiat.

« Évidement, nous comme amis de la mine, on se réjouit. Notre mission a toujours été double : de sauver la mine de la destruction et de trouver des solutions pour les résidents du chemin de la mine et que la population de Mulgrave-et-Derry retrouve sa quiétude d'avant », a réagi en entrevue téléphonique la porte-parole de l'association, Chantal Crête.

Le plan de sécurisation de la mine Wallingford-Back sera présenté aux maires de la MRC Papineau mercredi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine