L'équipe d'ICI Ottawa Gatineau vous propose de retrouver les meilleurs dossiers publiés sur notre site web cette semaine.

Les tours « Marilyn Monroe » de Mississauga : symbole de fierté

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

En verre, scintillantes, vertigineuses... les tours Absolute Word de 50 et 56 étages font la fierté de Mississauga, en Ontario. Contrairement à Gatineau où le projet Place des peuples du Groupe Brigil ne fait pas l'unanimité, la construction des tours « Marilyn Monroe » a été un projet rassembleur.

Plus hautes que la tour de la Paix, à Ottawa, mais plus petites que la Scotia Plaza, à Toronto, les tours Marilyn Monroe se démarquent grâce à leur forme particulière.

La recette du succès tient à trois ingrédients : un endroit central, une architecture originale, une participation citoyenne.

Contrairement au projet proposé par le Groupe Brigil, à Gatineau, les tours Absolute World n'ont pas été construites dans un quartier à caractère patrimonial.

La construction des tours s'inscrit dans une volonté de la Ville de dynamiser son centre-ville.

Deux villes, deux visions, des enjeux en commun et une même opposition

Le projet Place des peuples du Groupe Brigil à Gatineau n'est pas le seul à soulever la controverse dans une ville. À Québec, le projet Le Phare, lancé par le Groupe Dallaire en mars 2015, polarise aussi l'opinion publique.

L'édifice de 250 mètres de haut (65 étages), qui rappelle une voile déployée, serait construit sur le terrain de l'ancienne Auberge des Gouverneurs, dans l'arrondissement de Sainte-Foy.

Il serait le plus élevé de sa ville et le plus haut gratte-ciel à l'est de Toronto.

Comme Gilles Desjardins du Groupe Brigil, qui présente la Place des peuples comme une icône pour Gatineau, Michel Dallaire, président et chef de la direction du Groupe Dallaire, veut faire du Phare le nouvel emblème de Québec.

Tours Brigil : un « blockbuster » potentiel, selon Tourisme Outaouais

Tourisme Outaouais donne officiellement son appui au projet des tours Brigil, particulièrement à l'observatoire de 360 degrés prévu en haut de la tour de 55 étages de la Place des peuples.

La directrice générale de Tourisme Outaouais, France Bélisle, est bien consciente que les tours ne font pas « l'unanimité » et elle se réjouit des discussions qui sont en cours, mais elle souhaite que la dimension touristique ne soit pas négligée.

Selon elle, l'observatoire constituerait un nouveau produit touristique, qui a le potentiel de devenir un attrait majeur à Gatineau.

Mme Bélisle y voit aussi un levier pour le tourisme intrarégional. Dans la mesure où l'observatoire offrirait une vue panoramique jusqu'à 40km à la ronde, elle est d'avis que les résidents d'Ottawa, de Gatineau et des MRC avoisinantes pourraient venir y découvrir leur région sous un autre angle.

Pénurie d'infirmières en Outaouais : 1001 mesures de recrutement sérieuses et inusitées!

S'il y a une région au Québec qui a fait preuve de créativité et d'imagination pour contrer la pénurie d'infirmières, c'est bien l'Outaouais. Au cours des dix dernières années, les autorités en matière de santé ont annoncé plusieurs mesures pour recruter et conserver davantage d'infirmières dans les hôpitaux.

La situation était à ce point critique que certaines mesures adoptées par les autorités en matière de santé paraissent inusitées. Nous en avons colligé quelques-unes : statut particulier, primes de déménagement, des jeux concours, recruter hors des frontières de l'Outaouais...

Budget de l'Ontario : le maire Watson satisfait

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, affirme qu'il est satisfait du budget, mais pas enthousiasmé. Il n'a pas obtenu la confirmation du montant qui sera dédié au TLR.

Le maire est heureux que l'Ontario s'engage par écrit à financer la deuxième phase du train léger dans la capitale, mais il aurait voulu savoir à quelle hauteur.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards