Retour

L'AFPC annonce la fin de sa lune de miel avec Trudeau

L'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) lance, lundi, une offensive publicitaire contre le gouvernement de Justin Trudeau, afin de souligner la date anniversaire de l'arrivée au pouvoir des libéraux il y a un an.

Les publicités radiophoniques seront notamment diffusées cette semaine dans la région de la capitale nationale. Le plus important syndicat de fonctionnaires fédéraux veut ainsi signifier au gouvernement qu'il est temps de passer de la parole aux actes pour rétablir les relations avec ses fonctionnaires.

Le vice-président de l'AFPC pour la région de la capitale nationale, Larry Rousseau, reconnaît que le ton a changé pour le mieux entre Ottawa et ses fonctionnaires depuis l'arrivée des libéraux, mais il s'attend à plus.

« Dans les faits, nous sommes aux prises avec les mêmes offres d'augmentation salariale. Nous sommes aux prises avec les mêmes demandes de la part du gouvernement actuel pour retirer les congés de maladie de notre convention collective », déplore-t-il. « Peut-être que la lune de miel tire à sa fin. »

Il juge que l'offre d'augmentation salariale de 0,5 % pendant quatre ans est largement insuffisante.

Une menace de grève à l'horizon

Le vice-président de l'AFPC estime que les parties font du surplace sur les enjeux d'importance à la table de négociation, ce qui pourrait mener à une impasse.

Une telle situation entraînerait le déclenchement du mécanisme qui pourrait mener à une grève, souligne M. Rousseau.

Le syndicat ne dispose pas de mandat de grève actuellement, mais se dit prêt à entamer le processus pour en obtenir un.

La convention collective des syndiqués de l'AFPC est échue depuis juin 2014.

Avec les informations de Jérôme Bergeron

Plus d'articles